fièrement

fièrement

adv.
Avec courage et dignité ; avec fierté : Le boxeur a fièrement regardé son adversaire courageusement

fièrement

(fjɛʀmɑ̃)
adverbe
modestement orgueilleusement, avec fierté Il a fêté fièrement sa réussite.

FIÈREMENT

(fiê-re-man) adv.
D'une manière fière, hautaine Regarder fièrement.
Moi qui contre l'amour fièrement révolté [RAC., Phèdre, II, 2]
Lui, fièrement assis et la tête immobile [ID., Esth. II, 1]
Rien n'est plus indécent et plus insensé que de décider fièrement sur ce que l'on ignore [MASS., Carême, Doutes s. la relig.]
Avec courage, bravement.
Déjà les deux armées.... Se menaçaient des yeux, et, marchant fièrement.... [CORN., Hor. I, 4]
Ces sénateurs courbés sous le fardeau des ans, Attendaient fièrement sur leur siége immobiles Les Gaulois et la mort avec des yeux tranquilles [VOLT., Henr. IV]
Trop fièrement philosophe pour respecter l'ingratitude sur le trône, et trop sensible à cette ingratitude [ID., Lett. Mme Denis, 20 déc. 1753]
Les veuves indiennes, quelque penchant que tout être sensible ait pour sa conservation, se déterminent assez fièrement au sacrifice de leur vie [RAYNAL, Hist. phil. I, 8]
Ils passèrent fièrement au milieu de la flotte espagnole qui n'osa pas tirer un coup de canon : elle craignait même d'être attaquée et battue [ID., ib. X, 10]
Peindre fièrement, coucher les couleurs hardiment et à grands coups. Ce tableau est fièrement touché. Fièrement dessiné, dessiné à traits grands et hardis.
Le Brun fièrement dessinait [VOLT., Temple du goût.]
Il se dit, dans un sens analogue, des peintures faites par le style.
Énée et Turnus ne sont beaux que dans deux ou trois moments ; Mézence seul est fièrement dessiné [CHATEAUB., Génie, II, II, 10]
Dans le langage populaire, extrêmement, fortement. On l'a fièrement tancé.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Moult fierement [il] commence sa raison [, Ch. de Rol. X]
  • XIIe s.
    Dunc l'aveit li buens prestre fierement regardé [, Th. le mart. 44]
    David guerria fierement les Philistins, e mult les abaissad [, Rois, p. 146]
  • XVe s.
    Ils sacherent les espées, dont ils se rencontrerent fierement et se combattoient main à main [FROISS., II, II, 6]

ÉTYMOLOGIE

  • Fière, et le suffixe ment ; provenç. feramens ; espagn. et ital. fieramente.

fièrement

FIÈREMENT. adv. D'une manière fière. Regarder quelqu'un fièrement. Parler fièrement. Il s'avance fièrement.

Il signifie familièrement Extrêmement, fortement. Il a eu fièrement peur.

fierement

Fierement, Fastidiose, Insolenter, Ferociter, Contumaciter, Superbe, Arroganter, voyez Fier.

Estre fort et longuement, ou fierement tourmenté, Contumaciter vexari. Feramente le dit l'Italien en mesmes.

Parler à quelqu'un fierement, Aliquem superbius appellare.

fièrement


FIèREMENT, adv. [Fiè-reman; 1re è moy. 2e e muet.] D'une manière hautaine. Avec fierté. "Marcher, regarder, parler, répondre, traiter fièrement.

Synonymes et Contraires

fièrement

adverbe fièrement
2.  Vieux. De manière intense.
Traductions

fièrement

trots, mettrots, nobel, waardig, met trots

fièrement

proudly

fièrement

trots

fièrement

fiere

fièrement

Stolz

fièrement

hrdě

fièrement

stolt

fièrement

자랑스럽게

fièrement

stolt

fièrement

[fjɛʀmɑ̃] advproudly