fidélité

(Mot repris de fidélités)

fidélité

n.f.
1. Qualité d'une personne fidèle : Il est connu pour sa fidélité loyauté ; perfidie, traîtrise
2. Qualité de ce qui est conforme à la réalité, à la vérité ; qualité d'un appareil fidèle : La fidélité de la traduction anglaise exactitude, justesse ; inexactitude

FIDÉLITÉ

(fi-dé-li-té) s. f.
Qualité de celui qui est fidèle, attaché à ses devoirs, à ses engagements. La fidélité à ses serments.
Quand on veut soutenir ceux que le sort accable, à force d'être juste on est souvent coupable, Et la fidélité qu'on garde imprudemment Après un peu d'éclat traîne un long châtiment [CORN., Pomp. I, 1]
Cette fidélité qu'il garde à ses serviteurs [BOSSUET, Hist. II, 6]
Votre bonté, madame, avec tranquillité Pouvait se reposer sur ma fidélité [RAC., Brit. IV, 2]
Jurer fidélité à un souverain, faire serment de ne manquer à aucun devoir envers lui.
Ils avaient été obligés à lui jurer fidélité [BOSSUET, Hist. II, 8]
On dit de même : jurer fidélité à la constitution. Qualité qui fait qu'on garde la foi promise à un souverain.
De sorte qu'on peut assurer comme une vérité incontestable que la doctrine qui nous oblige à pousser la fidélité envers les rois jusqu'aux dernières épreuves, est également établie dans l'ancien et dans le nouveau peuple [BOSSUET, Var. 5e avert. § 26]
Conservation des sentiments tendres entre amis ou amants.
Hélas ! me gardes-tu Cette fidélité, la première vertu ? [VOLT., Alz. II, 3]
Une fidélité profonde pour un ingrat qui ne la méritait pas [STAËL, Corinne, XX, 3]
La fidélité d'une femme, qualité qui fait qu'elle ne manque pas à la foi conjugale.
Oh ! ce n'est point légèrement qu'on a donné tant d'importance à la fidélité des femmes [BEAUMARCH., Mère coup. II, 2]
Exactitude, vérité, sincérité. La fidélité d'un historien, d'un récit.
Avec combien peu de fidélité rapportez-vous mes paroles, lorsque vous feignez que j'ai dit.... [DESC., Rép. aux cinquièmes object. 42]
La fidélité de la traduction est reconnue par M. Dow, et cet aveu a d'autant plus de poids que tous deux diffèrent sur quelques autres articles [VOLT., Polit. et législ. Frag. hist. sur l'Inde, XXII]
Telles ont été les erreurs et les fautes de ma jeunesse ; j'en ai narré l'histoire avec une fidélité dont mon cœur est content [J. J. ROUSS., Confess. VI]
Il était impossible de soutenir que l'auteur ne connaissait point le monde, et que le tableau qu'il en présentait manquait de fidélité [GENLIS, Veillées du château t. III, p. 224, dans POUGENS]
Il se dit de la mémoire retenant bien et exactement. La fidélité de la mémoire, des souvenirs.
Probité. La fidélité d'un caissier.
Il existe des hommes qui ont pratiqué ce commerce où la fidélité n'avait pour garant que son utilité même [RAYNAL, Hist. phil. XIII, 22]
Cette lettre, remise aux mains de la police, avait révélé toutes les menées au moyen desquelles M. de Czernicheff était parvenu à corrompre la fidélité des bureaux [THIERS, Hist. du Cons. et de l'Emp. XLIII]
L'ordre de la Fidélité, ordre militaire de Danemark, composé de dix-neuf des principaux seigneurs du royaume, et institué, en 1670, par le roi Frédéric III. Leur marque est une croix blanche, qui se porte au cou, attachée à un ruban rouge et blanc.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Feeltez firent e homages [, Roman de Rou, v. 9340]
  • XVe s.
    Le duc de Bourgogne alla en la duché de Luxembourg pour renouveler les hommages et les fidelités de ceux de Luxembourg, dont le duc estoit nouvellement seigneur [OL. DE LA MARCHE, liv. I, p. 332, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Un honneste gentilhomme avoit rapporté à une damoiselle de la cour quelque chose en fidelité [en confidence] d'une très grande dame [BRANT., Dames gal. t. II, p. 460, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. fedeltat, fealtat, feltat, feutat, fezautat ; anc. catal. feeltat ; ital. fedeltà ; du lat. fidelitatem, de fidelis, fidèle. L'ancienne forme était fealté, feelté.

fidélité

FIDÉLITÉ. n. f. Attachement à ses devoirs, à ses affections, régularité à remplir ses engagements. Fidélité à toute épreuve. Prêter serment de fidélité. Douter de la fidélité de quelqu'un. Fidélité à tenir ses promesses. Vous lui devez fidélité. La fidélité conjugale. La fidélité d'une femme. Donner des preuves de fidélité à ses amis.

Ce domestique est d'une grande fidélité, Il a beaucoup de probité, il est très attaché à ses maîtres.

Il signifie aussi Exactitude, vérité, sincérité, et se dit des Personnes et des choses. La fidélité d'un récit. Faire un rapport avec beaucoup de fidélité. Cet auteur est traduit avec fidélité. La fidélité d'une copie, d'une traduction.

Il se dit également de la Mémoire quand elle retient bien et avec exactitude. Il ne faut pas trop compter sur la fidélité de sa mémoire. On pourrait mettre en doute la fidélité de ses souvenirs.

fidelité

Fidelité, Fidelitas.

Estimer beaucoup de la fidelité d'aucun, Ponere multum in fide alicuius.

Estimer la fidelité d'une personne, selon qu'il est riche ou povre, Fidem ex fortuna ponderare.

Quand vous entendrez de quelle fidelité et conscience ils parlent, Quum intelligetis qua religione dicant.

fidélité


FIDÉLITÉ, s. f. FIDELLE ou FIDèLE, adj. FIDELLEMENT ou FIDèLEMENT, adv. [2e é fer. au 1er, è moyen aux deux autres, dont la 3e e muet: en au dern. a le son d'an: fidèleman.] Fidèle, 1°. Qui garde la foi, en parlant des persones. "Serviteur fidèle. "Fidèle à son Prince, à son maître. "Lorsqu'à peine on croit en Dieu; lorsqu'on a cessé de lui être fidèle, comment pourroit-on s'assurer d'être encôre fidèle aux hommes? Le Comte de Valmont. = 2°. En parlant des chôses, conforme à la vérité. "Récit, raport, histoire, copie, portrait, miroir fidèle. "Traduction fidèle.
   Je vois qu'on vous a fait un raport trop fidèle:
   On pouvoit l'adoucir.     La Chaussée.
= 3°. Qui est dans la vraie Religion. "Le peuple fidèle. — S. m. pl. "L'assemblée des Fidèles. = Fidèlement, d'une manière fidèle. "Servir, administrer fidèlement. "Raporter les chôses fidèlement.
   FIDÉLITÉ, foi, loyauté. "Garder fidélité à son Prince. = Vérité, exactitude. "La fidélité d'une histoire, d'un raport. = Fidélité de la mémoire; qualité d'une mémoire fidèle, qui retient bien, et rend avec exactitude ce qu'on lui a confié.
   Rem. 1°. On disait aûtrefois fidel au masc. et quelques-uns le disent encôre aujourd'hui. "Il lui rend un fidel compte de sa commission. La Bruy. "L'édification des Fidels. Vie de St. Jean de la Croix. — Fidel est encore plus mauvais quand il est employé substantivement comme dans la dernière phrâse.
   2°. Fidèle se plait à suivre le substantif, et rârement sonne-t-il bien quand il est placé devant.
   Conduit sur les ormeaux par ce fidèle guide.
       De Lille.
  Il m'aimait, je lui dois ce fidèle retour.    Gresset.
Fidèle retour est bien, et même en prôse, il vaut mieux que retour fidèle; mais fidèle guide, et sur-tout fidel compte, ou fidèle compte sont un peu durs. = Au pluriel, il peut plutôt précéder, lorsque le substantif comence par une voyelle. "Ses fidèles amis.
   3°. FIDÉLITÉ régit à: "Une femme doit fidélité à son mari. "La fidélité aux Lois est commandée par la Religion. * Fénélon emploie la prép. pour. "Le désintéressement. La fidélité pour les hommes. Télém. Dans cet endroit je voudrais la prép. envers. Elle vaut mieux dans ces ocasions que la préposition à.

Synonymes et Contraires

fidélité

nom féminin fidélité
4.  Fait d'être fidèle à son conjoint.
Traductions

fidélité

Treueallegiance, fidelity, adherence, faithfulness, trustiness, trustworthinesstrouw, getrouwheid, betrouwbaarheidמהימנות (נ), נאמנות (נ), נֶאֱמָנוּת, מְהֵימָנוּתfidelecoπιστότηταfedeltà, fidatezzaVěrnostFidelity (fidelite)
nom féminin
1. fait d'être fidèle en amour La fidélité est importante pour lui.
2. fait de conserver des relations avec qqn la fidélité d'une amie
3. fait de correspondre à la réalité la fidélité d'une traduction

fidélité

[fidelite] nffaithfulness