figer

(Mot repris de figée)

figer

v.t. [ lat. pop. feticare, de feticum, foie ]
1. Épaissir, solidifier un corps gras : Le froid fige l'huile geler ; dégeler
2. Immobiliser qqn sous l'effet de la surprise, d'une émotion : La peur l'a figé sur place clouer, paralyser, pétrifier

se figer

v.pr.
1. Se solidifier sous l'effet d'un abaissement de la température : L'huile s'est figée geler ; dégeler, fondre
2. S'immobiliser sous le coup d'une émotion : Il se figea sur place en la voyant se pétrifier

figer


Participe passé: figé
Gérondif: figeant

Indicatif présent
je fige
tu figes
il/elle fige
nous figeons
vous figez
ils/elles figent
Passé simple
je figeai
tu figeas
il/elle figea
nous figeâmes
vous figeâtes
ils/elles figèrent
Imparfait
je figeais
tu figeais
il/elle figeait
nous figions
vous figiez
ils/elles figeaient
Futur
je figerai
tu figeras
il/elle figera
nous figerons
vous figerez
ils/elles figeront
Conditionnel présent
je figerais
tu figerais
il/elle figerait
nous figerions
vous figeriez
ils/elles figeraient
Subjonctif imparfait
je figeasse
tu figeasses
il/elle figeât
nous figeassions
vous figeassiez
ils/elles figeassent
Subjonctif présent
je fige
tu figes
il/elle fige
nous figions
vous figiez
ils/elles figent
Impératif
fige (tu)
figeons (nous)
figez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais figé
tu avais figé
il/elle avait figé
nous avions figé
vous aviez figé
ils/elles avaient figé
Futur antérieur
j'aurai figé
tu auras figé
il/elle aura figé
nous aurons figé
vous aurez figé
ils/elles auront figé
Passé composé
j'ai figé
tu as figé
il/elle a figé
nous avons figé
vous avez figé
ils/elles ont figé
Conditionnel passé
j'aurais figé
tu aurais figé
il/elle aurait figé
nous aurions figé
vous auriez figé
ils/elles auraient figé
Passé antérieur
j'eus figé
tu eus figé
il/elle eut figé
nous eûmes figé
vous eûtes figé
ils/elles eurent figé
Subjonctif passé
j'aie figé
tu aies figé
il/elle ait figé
nous ayons figé
vous ayez figé
ils/elles aient figé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse figé
tu eusses figé
il/elle eût figé
nous eussions figé
vous eussiez figé
ils/elles eussent figé

FIGER

(fi-jé. Le g prend un e devant a ou o : je figeais, nous figeons) v. a.
Congeler, par l'effet du refroidissement, en parlant des liquides gras. L'air froid fige la graisse des viandes. Par extension.
Une goutte de venin entrée dans le sang en fige toute la masse et nous cause une mort certaine [BOSSUET, Connaiss. II, 9]
Se figer, v. réfl. Être congelé. L'huile d'olive se fige très facilement. Il se dit quelquefois de la coagulation du sang.
Celle [l'humeur] qui est rouge, qu'on voit à la fin se figer dans une palette, et qui en occupe le fond, est celle qu'on appelle proprement le sang [BOSSUET, Connais. II, 9]
Fig.
Ah ! vous me faites peur, et tout mon sang se fige [MOL., Éc. des f. II, 2]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Figé [caillé] [DU CANGE, figere.]
  • XIVe s.
    Elle s'estoit delivrée et avoit eu un monstre de sangofegie ou char rouge [DU CANGE, sanguifluus.]
  • XVIe s.
    Cela rend la chaleur des soudards, en maniere de dire, refroidie et figée [AMYOT, Pomp. 99]
    Le fromage nouvellement figé et coagulé [PARÉ, XVI, 34]
    Les Romains souffrirent grand desadvantage au combat qu'ils eurent contre les Carthaginois prez de Plaisance, de ce qu'ils allerent à la charge, le sang figé et les membres contraincts de froid [MONT., I, 261]

ÉTYMOLOGIE

  • Dans le latin du moyen âge, figere( le 1er e prenait un accent bref) était devenu figere (le 1er e prenant un accent long), et avait pris le sens de finir, se terminer. C'est cette conjugaison qui a donné figie dans sangofigie. Il est donc vraisemblable que figer est ce figere (1er e avec un accent long), avec une acception nouvelle.

figer

FIGER. v. tr. Congeler, épaissir, condenser par le froid, par le refroidissement. Il se dit surtout en parlant des Liquides gras. L'air froid fige la graisse des viandes. On a prétendu que certains poisons figeaient le sang dans les veines. L'huile se fige très facilement. De l'huile figée. Ce bouillon s'est figé.

Figurément, il se dit en parlant des Personnes qu'un sentiment de peur, de surprise, de timidité excessive rend immobiles, silencieuses et paralyse. Ce jeune homme semble un peu figé. Une attitude figée. Un extérieur figé. Les paroles se figent sur ses lèvres. En termes de Grammaire, Des expressions figées, Des termes que l'usage a rendus invariables.

figer

Figer. Il vient de Figere, Une chose figée, est comme fichée ou fixée et arrestée, tellement qu'elle ne peut couler.

Se figer et cailler, Coagulari, concrescere, Coire indensitatem.

Laict figé, Lac coagulatum, Lac concretum.

Sang figé, Conglobatus sanguis, Coagulatus, Concretus.

Synonymes et Contraires

figer

verbe intransitif figer
Se solidifier sous l'effet du froid.

figer

verbe transitif figer
1.  Solidifier un corps gras.
2.  Immobiliser quelqu'un.
3.  Empêcher d'évoluer.

figer (se)

verbe pronominal figer (se)
Ne plus évoluer.
-littéraire: s'animer.
Traductions

figer

congeal, freezeמיצק (פיעל), מִצֵּק(doen) stollen, (doen) verstarren, verstijven凍結fryseตรึง (fiʒe)
verbe transitif
1. rendre solide par le froid Le froid a figé la sauce.
2. figuré rendre immobile La peur la figea.

figer

[fiʒe] vt (= immobiliser) [+ personne] → to freeze
figer sur place → to root to the spot [fiʒe]
vpr/pass
[liquide] → to congeal
(fig) [institutions] → to become set
vpr/réfl (= s'immobiliser) [personne] → to freeze