filet

filet

n.m. [ dimin. de fil ]
1. Écoulement fin d'un liquide, d'un gaz : Un filet d'eau. Ajoutez un filet d'huile.
2. Réseau, objet composé de mailles entrecroisées, servant pour divers usages : Un filet à provisions. Un filet de pêche.
3. Réseau de fils ou de cordages tendu au milieu d'une table ou d'un terrain de sports (tennis de table, tennis, etc.) ou attaché derrière les poteaux de buts (football, handball, etc.).
4. Dans un texte imprimé, trait d'épaisseur variable, qui sert à séparer, à encadrer, à mettre en valeur : Les tableaux de grammaire sont entourés d'un filet.
5. Morceau tendre et charnu de bœuf, de veau, de porc, de mouton.
6. Rainure d'une vis, d'un boulon, d'un écrou.
Coup de filet,
opération de police au cours de laquelle sont effectuées plusieurs arrestations.
Filet !,
au tennis, mot qu'il est recommandé d'employer à la place de let ! et net !
Filet américain,
en Belgique, steak tartare.
Filet de poisson,
bande de chair prélevée de part et d'autre de l'arête du dos.
Travailler sans filet,
exécuter un numéro d'équilibre, d'acrobatie sans filet de protection ; fig., prendre des risques.
Un filet de voix,
une voix très faible, ténue.

FILET

(fi-lè ; le t ne se lie pas dans le parler de la conversation ; au pluriel, l's se lie : des fi-lè-z à mailles étroites ; filets rime avec traits, succès, paix, etc.) s. m.
Petit fil, fil délié. Chez les tireurs d'or, trait d'or ou d'argent battu, qui se tortille avec de la soie. Soie mise en plusieurs brins. Fig.
Il [le précepteur] tenait en ses mains un glaive luisant pour couper les filets de ses passions naissantes [de l'élève] et les discours et les exemples qui pourraient les entretenir [FLÉCH., M. de Montausier.]
Fig. Ne tenir qu'à un filet, ne dépendre que de la rupture d'un brin de fil, c'est-à-dire de la moindre circonstance (on dit plutôt aujourd'hui : tenir à un fil).
Mon cœur ne tient qu'à un filet [MOL., Préc. XI]
Démade écrivait à Antigone dans l'Asie pour le presser de venir promptement se rendre maître de la Grèce et de la Macédoine, qui ne tenaient plus, disait-il, qu'à un filet et encore à un filet pourri, en se moquant ainsi d'Antipater [ROLLIN, Hist. anc. Œuvres, t. VII, p. 94, dans POUGENS]
Mme de Maintenon ne tenait plus à M. de Beauvillier que par un filet d'ancienne estime [SAINT-SIMON, 56, 183]
Pontchartrain tenait encore à un filet par le vain titre de sa charge [ID., 425, 136]
Le filet de la vie, des jours, la durée de la vie.
Il faudra mourir dans les fers Où les yeux d'une ingrate ont mon âme asservie ; Je n'en puis échapper : On ne les peut couper Qu'on ne coupe avec eux le filet de ma vie [RACAN, Bergeries, II, 2, Chants de Tisimandre.]
Il semble, à vous entendre, que M. Purgon tienne dans ses mains le filet de vos jours, et que, d'autorité suprême, il vous l'allonge ou vous le raccourcisse comme il lui plaît [MOL., Mal. im. III, 7]
Cet homme n'a qu'un filet de vie, il est d'une constitution très débile.
Terme de manége. Bridon léger à mors articulé, remplaçant pour les chevaux de tirage commun, pour les chevaux de course, pour ceux qu'on mène à la promenade ou à l'abreuvoir, la bride ordinaire. On mène ce cheval avec un simple filet. Un bridon léger, appelé filet, est presque toujours associé à la bride des chevaux de selle. Scier du filet, faire aller et venir l'embouchure du filet, en tirant alternativement l'une et l'autre rêne. Mettre au filet, tourner la croupe du cheval du côté de la mangeoire, pour l'empêcher de manger, après lui avoir mis un filet dans la bouche. Fig. On dit qu'un homme nous tient au filet, pour exprimer qu'il nous prive de manger, ou, dans un sens plus général, qu'il nous fait attendre ou qu'il nous amuse par de vaines espérances. On dit dans le même sens : être au filet.
Si le délicat et ingénieux abbé de la Bletterie me défend de plus vous fournir, je ne vous fournirai rien, et je vous laisserai au filet [VOLT., Lett. Mme de Choiseul, 2 fév. 1769]
Terme d'arts. Il se dit des divers ornements longs et déliés. Un filet règne autour de l'encadrement. Terme de relieur. Pousser des filets, faire de petits traits d'or au dos ou sur le plat d'un livre relié. Reliure avec filets.
Le livre étant à plat sur la table, en tenant de la main gauche une règle en bois, on peut pousser hardiment les filets ; bien des ouvriers les poussent à vue d'œil, aussi ne sont-ils jamais bien [LESNÉ, la Reliure, p. 210]
Cannelure sur les pièces d'argenterie. Couverts à filets. Terme de monnaie. Petit cordon qui règne autour d'une pièce. Partie saillante sur les pièces d'horlogerie. Terme d'architecture. Filet ou listel, un petit membre carré des moulures et des ornements. Terme de menuiserie. Moulure plate ou lisse, ronde ou carrée, qui sépare deux autres moulures plus grandes et plus saillantes. Terme de blason. Petite bordure dont la largeur n'a que le quart de la bordure ordinaire, et dont l'émail est différent de celui de l'écu.
Montbron portait de Montberon brisé d'un filet en barre [SAINT-SIMON, 191, 59]
Le filet d'une vis, la ligne spirale qui tourne autour d'un petit cylindre de fer, pour entrer et tenir dans les écrous.
Petit trait tracé sur le papier.
Mon écriture est méchante, mais ma plume est enragée, elle criaille et ne fait que des filets [SÉV., 368]
Terme d'imprimerie. Traits plus ou moins déliés et de formes diverses. Séparer des colonnes par des filets. Lames de métal servant à l'impression des filets. Les filets sont d'acier, de cuivre ou de métal à caractères.
Terme de couvreur. Filet, la partie d'une couverture qui touche au mur et qui est couverte de plâtre. Terme de charpentier. Petite poutre que l'on place sous un plancher qui fléchit. Terme de maçon. Filet de mur, bordure en saillie au haut d'un mur ; si le filet de mur se trouve des deux côtés, cela indique que le mur est mitoyen.
Terme de géognosie. Filon qui, n'ayant ni les dimensions ni la suite requises, ne peut être exploité.
L'or, dans ses mines primitives, est ordinairement en filets, en rameaux, en feuilles, et quelquefois cristallisé en très petits grains de forme octaèdre [BUFF., Min. t. IV, p. 273, dans POUGENS]
Comme le cuivre est plus susceptible d'altération que l'argent, ces mines en filets et en cheveux sont bien plus rares que celles de l'argent et ont la même forme [ID., ib. t. VIII, p. 68]
Terme de botanique. Fibre dans une plante. Cette herbe est remplie de filets. La partie déliée de l'étamine, celle qui supporte l'anthère. Les filets de cette fleur sont velus. Terme de jardinage. Filets, voy. COULANTS.
10° Terme d'anatomie. Se dit des ramifications les plus ténues des nerfs. Filets nerveux. Dans le langage général, on le dit quelquefois pour fibre.
À considérer la composition de toute la masse du cœur, les fils et les filets dont il est tissu et la manière dont ils sont tors, on le reconnaît pour un muscle [BOSSUET, Con. II, 2]
Mince membrane qui rattache le dessous de la langue à la paroi inférieure de la bouche.
Tout charme en un enfant dont la langue sans fard, à peine du filet encor débarrassée, Sait d'un air innocent bégayer sa pensée [BOILEAU, Ép. IX]
Il y a quelques enfants qui ont le filet de la langue si court, que cette espèce de bride les empêche de téter, et l'on est obligé de couper le filet [BUFF., Suppl. à l'hist. nat. Œuvres, t. XI, p. 81, dans POUGENS]
Avoir le filet, se dit improprement de ceux dont la langue est embarrassée dans ses mouvements. Il n'a pas le filet, se dit de quelqu'un qui parle beaucoup. Filet de la verge, du prépuce, voy. FREIN. Terme de boucherie. La partie la plus estimée du bœuf, qui est placée entre le rognon et les côtes, vers la partie postérieure de l'échine et dans l'intérieur du corps ; c'est le muscle psoas. Faux filet, partie du bœuf moins estimée que le filet, mais très estimée encore, qui se trouve sur l'échine dans la longueur du filet, mais au-dessus des os. Terme de chasse. Filets de cerf, la chair qui se lève en dessus et au dedans des reins ; les petits filets ou filets mignons sont ceux qui se lèvent en dedans, et les grands ceux qui se lèvent en dessus.
Les petits filets doivent être au roi, et le cimier au grand veneur, les grands filets aux lieutenants et sous-lieutenants de la vénerie [SALNOVE, Vénerie, p. 164, dans LACURNE]
Par analogie. Un filet de sole. Chair qui s'étend le long de l'estomac des volailles. Tâchez de bien enlever les filets.
11° Petite quantité d'un liquide qui coule ; par comparaison avec un filet ou fil délié.
On voit par ces exemples qu'un petit filet d'eau tient un grand poids en équilibre [PASC., Équil. des liqueurs, II]
Diogène disait qu'un discours bien poli était un filet de miel [FÉN., Diog.]
Filet d'eau du désert que boit le sable aride [SAINTE-BEUVE, Épît. à Lamartine]
Un filet de vinaigre, un peu de vinaigre mêlé avec un assaisonnement. Mettre le filet dans le suif fondu, y jeter un peu d'eau pour l'épurer. Fig. Un filet de voix, une voix faible.
Il y a un petit baron qui n'a qu'un filet de voix, mais qui a fait verser des ruisseaux de larmes [dans Mahomet] [VOLT., Lett. d'Argental, 5 juin 1741]
Je ne fais entendre mon filet de voix qu'aux Suisses et aux échos du lac de Genève [ID., Lett. au roi de Prusse, 179]
12° Terme de pêche. Petit brochet. Terme de commerce. Nom donné à la jeune sangsue médicinale. Le brochet, la sangsue sont dits ainsi à cause de leur ressemblance avec un fil.
13° Rets pour prendre des poissons ou des oiseaux, ainsi dit parce qu'il est fait de filets ou brins de fil.
Qu'était-ce que Simon-Pierre ? un pauvre pêcheur ; qu'avait-il quitté ? des filets qui faisaient toute sa richesse et qui lui servaient à gagner sa vie [BOURD., Pensées, t. II, p. 425]
Pittacus enveloppa Phrinon dans un filet de pêcheur qu'il avait placé sur son bouclier, et le tua [DIDEROT, Opin. des anc. phil. (Grecs).]
Border un filet, attacher avec du fil, d'espace en espace, une corde autour d'un filet pour le rendre plus fort. Monter un filet, mettre toutes les cordes nécessaires pour qu'il soit en état de servir. Filets de Saint-Cloud, filets qui étaient disposés perpendiculairement dans la Seine au pont de Saint-Cloud, et destinés à arrêter ce que la rivière entraîne, et particulièrement le corps des noyés.
Cette amante désolée qui vous a cru noyé, qui vous a fait chercher jusqu'aux filets de Saint-Cloud, et qui depuis a su que vous l'aviez trahie [MARMONTEL, Mém. III]
Fig. Prendre d'un seul coup de filet plusieurs voleurs, les prendre à la fois. Cet officier de justice a fait un beau coup de filet, c'est-à-dire il a pris une bande de malfaiteurs. Un bon coup de filet, une bonne aubaine, un profit considérable.
C'est cela qui serait un beau coup de filet [SÉV., 594]
Je m'imaginais que ce petit coup de filet ne parviendrait point à sa connaissance [LESAGE, Estev. Gonz. ch. 16]
Une rafle.
La puissance démocratique de Genève vient de destituer trois syndics d'un coup de filet, cela ne fait nul bruit [VOLT., Lett. Florian, 6 janv. 1777]
Fig. Piége, séduction.
Et met en ses filets quelque nouvel amant [MALH., V, 23]
Elle le prend ainsi au filet par de longs discours [SACI, Bible, Prov. de Salomon, VII, 2]
Il semble que le ciel, l'un après l'autre, les amène dans mes filets [MOL., Scapin, II, 10]
À moins d'être fort exercé dans les Écritures, on avait peine à se tirer des filets qu'ils tendaient [BOSSUET, Var. XI, § 144]
Tu romps de leurs erreurs les filets captieux [BOILEAU, Épît. III]
Vous voulez donc que des filets De l'abstraite philosophie Je revole aux brillants palais De l'agréable poésie [VOLT., Lett. en vers et en prose, 53]
Sans prétendre assujettir la nombreuse famille des oiseaux à une méthode rigoureuse, ni la renfermer tout entière dans cette espèce de filet scientifique, dont, malgré toutes nos précautions, il s'en échapperait toujours quelques-uns [BUFF., Ois. t. III, p. 91, dans POUGENS]
14° Terme de marine.
Filet de bastingage, filet fait de bitord et doublé de toile peinte qu'on fixait verticalement au-dessus du plat-bord du navire, et dans lequel les matelots rangeaient leurs sacs et leurs hamacs, pour composer, avec ces éléments dont l'effet était d'amortir les balles, la mitraille et les boulets, une pavesade molle contre le feu de l'ennemi, [JAL, ]
Les voiliers appellent filet le fil de couleur qu'on trouve au bord des laizes des toiles à voiles, et qui sert de guide pour en assembler les coutures.
15° Dans les magnaneries. Filet semblable à un filet de pêcheur qu'on fixe sur un cadre de bois de la largeur d'une table de vers à soie, servant au même usage que le papier percillé.
16° Réseau ou maille formée en tournant un fil quelconque autour d'un petit moule, et en l'assujettissant par un nœud d'une façon particulière ; le trou ou maille est plus ou moins petit, suivant la grosseur du moule. Une bourse au filet. Faire du filet. Sorte de sac. Ésope porta le filet au pain. Ouvrage à mailles dont on enveloppe les cheveux. Cette femme était coiffée d'un filet. Poursuivre un filet, faire les mailles toutes de suite jusques à la dernière.
17° Un filet de voiture, filet suspendu au plafond d'une voiture et destiné à recevoir le chapeau et autres objets des voyageurs.
18° Les rets du jeu de paume placés au-dessus des murs.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Prens, fet la reine [la grenouille], cel filet ; Sil [si le] lie fort à ton gairet [jarret] [MARIE, II, 72]
    Fileit de cavene [chanvre], d'où que li files soit.... [TAILLIAR, Recueil, p. 21]
  • XIVe s.
    Quant vous aurez tué vostre pourcel, prenez de la char des costelettes, de l'endroit que l'en appelle le filet [, Ménagier, II, 5]
    Puis si a le filet [au bœuf] que l'en appelle le nomblet, qui est bien d'un pié de long et non plus [, ib.]
    N'a filleresse en France pour filley labourer, Qui ne gaignast ainçois ma finance au filer [, Guesclin. Var. du vers 13644]
  • XVe s.
    On dit qu'eschaudez yave [eau] craint ; Poissons batu fuit le fillé, Et cerf qui a esté empaint [E. DESCH., Poësies mss. f° 221, dans LACURNE]
    Souper bat, mais de tuer, non ; Bancquet leur coupe le filet [les tue, les gourmands] [, Rec. de farces, p. 393]
    Qu'est-ce que j'oy ? ce suis je qui ? - ton cuer, Qui ne tient mais qu'à ung petit filet, Force n'ay plus, substance, ne liqueur [VILLON, Débat du cueur et du corps, ball.]
  • XVIe s.
    Tout estant exactement fourny de filet et d'aiguille pour maintenir son estre [MONT., I, 258]
    Ils faisoient eslancer des surgeons et filets d'eau qui rejaillissoient contre-mont [ID., IV, 14]
    Faut trencher et couper au travers l'attache nerveuse, dite vulgairement le filet, qui retient la langue [PARÉ, XV, 30]
    Le filet de la verge [ID., ib. 34]
    Dieu sçait si je fus muet ou si j'eus le filet [H. EST., Apol. d'Hér. p. 236, dans LACURNE]
    Filets doivent estre faits et accompagnés de pierre, pour cognoistre que le mur est mitoyen ou à un seul [, Coustum. gén. t. I, p. 4]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de fil ; provenç. filet ; espagn. filete ; ital. filetto.

filet

FILET. n. m. Fil délié, petit fil.

Il se dit, par analogie, de Ce qui ressemble à un petit fil, et surtout des Petites fibres des plantes. Cette herbe, cette racine est pleine de filets.

Il se dit particulièrement, en termes de Botanique, de la Partie de l'étamine qui supporte l'anthère, et qui est ordinairement plus ou moins déliée. Les filets de cette fleur sont velus. Filets plus longs que le tube de la corolle.

Il désigne, en termes d'Anatomie, les Ramifications les plus ténues des nerfs. Les filets nerveux. Il désigne particulièrement le Pli membraneux qui est sous la langue et dont le principal usage est de régler les mouvements de cet organe. Ce pli est quelquefois si court chez les enfants nouveau-nés, qu'il les empêche de remuer la langue avec facilité et s'oppose à la succion; alors on le coupe avec des ciseaux. Couper le filet. Faire l'opération du filet. Couper le filet signifie figurément Empêcher de parler. Cette réponse inattendue lui a coupé le filet. Par plaisanterie, Il a le filet bien coupé, Il est bavard.

En termes d'Arts, il se dit de Certains ornements linéaires. Couverts d'argent à filets. Faire un filet sur le bord de la couverture d'un livre. Reliure de veau avec filets. Orner une pièce de serrurerie d'un filet en relief. Cette moulure est accompagnée d'un filet.

Le filet d'une vis, La saillie en hélice autour de son cylindre.

Il se dit particulièrement, en termes de Typographie, de Certains traits qui ont diverses formes et divers usages. Séparer les colonnes d'un tableau par des filets. Mettre un filet au-dessous d'un titre. Filet double. Filet maigre. On le dit également des Lames de métal qui servent à imprimer ces sortes de traits. Filets d'acier, filets de cuivre.

Il se dit encore figurément d'un Liquide, et particulièrement de l'eau qui coule, qui vient en petite quantité mais sans interruption. Un maigre filet d'eau. Cette fontaine, cette pompe ne donne qu'un filet d'eau.

Un filet de vinaigre, Un peu de vinaigre. Mettre un filet de vinaigre dans une sauce. Un filet de voix, Une petite voix. Ce chanteur n'a qu'un filet de voix.

En termes de Boucherie et de Cuisine, il désigne la Partie charnue qui est le long de l'épine dorsale de quelques animaux; et on ne l'appelle ainsi que quand ces animaux ont été dépecés pour être mangés. Filet de boeuf, de cerf, de sanglier, de chevreuil. Dans un sens analogue, Filets de sole.

filet

FILET. n. m. Tissu de mailles de ficelle, de fil, etc., nouées de telle ou telle manière, au moyen d'un bâton cylindrique et d'une navette.

Il signifie spécialement Rets pour prendre du poisson ou des oiseaux. Cette perdrix a été prise au filet. Tendre, jeter le filet. Il a pris tous ces poissons d'un coup de filet.

Fig. et fam., Prendre plusieurs rôdeurs d'un seul coup de filet. Voilà un beau coup de filet.

Il se dit figurément, surtout au pluriel, en parlant de Pièges, de séductions. Ils le firent aisément tomber dans leurs filets. Elle sut l'attirer dans ses filets.

Il se dit encore, au propre, de Certains ouvrages à mailles qu'on emploie à divers usages. Un filet de soie retenait ses cheveux. Une dentelle de filet brodé. Cette femme était coiffée d'un filet. Un filet pour bagages à main tendu dans l'intérieur d'un wagon. Un filet à provisions.

Filets d'un aérostat, Filet qui entoure l'enveloppe et supporte la nacelle.

Filet de tennis, Filet qui divise l'emplacement du jeu en deux parties égales et au- dessus duquel on doit faire passer les balles.

Il se dit aussi d'un Petit bridon léger à mors articulé qui agit avec douceur sur la bouche des chevaux de selle. On mène ce cheval avec un simple filet.

filet


FILET, s. m. [Filè; 2eè moyen.] 1°. Petit fil. Il est peu usité au propre, en ce sens là. On dit, figurément, d'une persone qui est à l'extrémité, que sa vie ne tient plus qu'à un filet. — Le filet de la langue. "Couper le filet (quand il est trop long). Cet enfant a le filet, il a peine à parler. Et proverbialement: il ou elle n'a pas le filet; il ou elle parle beaucoup. = 2°. Petit fil des plantes et des herbes. = 3°. Un filet de... un peu. "Un filet de vinaigre; un filet de voix. = 4°. Et c'est l'usage le plus ordinaire de ce mot; rets pour prendre des oiseaux, des poissons. = 5°. Espèce de petite bride. "Tenir un cheval au filet, pour qu'il ne mange point. — Proverbialement, il se dit des hommes "Ils meurent de faim; il y a trop long-temps qu'ils sont au filet. = Tenir quelqu' un au filet, l'amuser, le faire atendre. "Il m'a tenu tout le jour au filet.
   Rem. Filet (n°. 4°.) est beau au figuré.
   J'ai vu que leurs honeurs, leur gloire, leurs richesses,
   Ne sont que des filets tendus à leur orgueil~.
       Rousseau.
On dit, mais dans le style familier, de plusieurs afaires qui réussissent à la fois, que c'est un beau coup de filet.

Synonymes et Contraires

filet

nom masculin filet
Petite quantité d'un liquide.
brin, doigt, goutte, grain, gramme, larme, nuage, once, pointe, soupçon, teinte -littéraire: liard, ombre, trait -populaire: chouia.
Traductions

filet

(filɛ)
nom masculin
petite quantité de liquide qui coule un filet d'eau

filet

(filɛ)
nom masculin
objet fait d'un ensemble de fils croisés un filet à provisions un filet de tennis un filet à papillons

filet

Netz, Garn, Gewinde, Filetnet, fillet, loin, thread, network, streak, wreath, letnet, netwerk, (duune) draad, (vang)net, beetje, filet [vlees], lijntje, schroefdraad, streep, haas, sliert, filetמצודה (נ), רשת (נ), רֶשֶׁתsíť, filéfilete, redδίχτυ, νέτος, φιλέτοfiletto, rete, reticella, retinoфиле, сетьشَبَكَةٌ, شَرِيحَةٌ مِن اللَّحْمِ أَوْ السَّمَكِ بِدُونِ عَظْمfilet, netfilee, verkkofile, mrežaヒレ肉, 網망, 살토막filet, nettfilet, siećfilé, filete, redefilé, nätชิ้นปลาหรือเนื้อที่ไม่มีกระดูก, ตาข่ายดักสัตว์fileto, tüllưới, phi-lê, 肉片 (filɛ)
nom masculin
morceau de chair un filet de poissonde bœuf

filet

[filɛ]
nm
net
des filets de pêche → fishing nets
(CUISINE) [bœuf, thon] → fillet
[eau, sang] → trickle filets
nmpl (FOOTBALL)net
filet à bagages nm (CHEMINS DE FER)luggage rack