filial, ale

FILIAL, ALE

(fi-li-al, a-l') adj.
Propre à l'enfant, relativement au père ou à la mère. Respect filial. Obéissance filiale. Soins filiaux.
....Il convertit enfin les ténèbres en jour, Et la crainte servile en filial amour [BOILEAU, Épît. XI]
J'ai peur que la raison, l'amitié filiale Combattent faiblement l'illusion fatale [VOLT., Scythes, I, 3]
Et toi.... Qui de ta piété filiale et sincère N'as jamais altéré le sacré caractère [ID., ib. IV, 8]
Par extension. Sentiment filial, sentiment qui ressemble aux sentiments d'un fils pour son père.

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et espagn. filial ; ital. filiale ; du lat. filialis, de filius, fils (voy. FILS).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    FILIAL. Ajoutez :
    S. f. La filiale d'une maison de commerce, maison fondée par une maison mère ; il n'est pas synonyme de succursale : succursale a le même but que l'établissement principal ; filiale peut avoir un objet différent.

    HISTORIQUE

    • XVIe s.
      Plusieurs vertus ne peuvent demeurer ensemble, comme la continence filiale et viduale [de fille et de veuve], qui sont entierement differentes [CHARRON, Sagesse, I, 4]