finage

(Mot repris de finages)

FINAGE

(fi-na-j') s. m.
Terme d'ancienne pratique. Étendue d'une juridiction ou d'une paroisse. Cette maison est dans le finage de telle paroisse. Aujourd'hui il se dit encore, en quelques provinces, de l'étendue du territoire d'une commune.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Au regart et en tant que touche le terrouer et finaige du royaume de France, il y creut competemment de blez [J. DE TROYES, Chron. 1460]
  • XVIe s.
    Bestes blanches peuvent estre menées [vainpâturer] si loin qu'on veut, pourvu qu'elles retournent de jour au giste, en leur finage [LOYSEL, 249]

ÉTYMOLOGIE

  • Fin 1, dans le sens de limite, frontière.

finage

FINAGE. s. m. T. d'ancienne Pratique. Étendue d'une juridiction ou d'une paroisse jusqu'aux confins d'une autre. Cette maison est dans le finage de telle paroisse. Il a tant d'arpents de terre dans notre finage.

finage

Finage, en termes de mariniers, c'est le cordage menu d'un navire.