faite

(Mot repris de fisses)

faîte

FAÎTE. n. m. Le comble, la partie la plus élevée d'un bâtiment, d'un édifice. Le faîte d'une maison, d'un temple.

Il se dit, par extension, du Sommet de certaines choses qui ont de l'élévation. Le faîte d'une cheminée. Le faîte d'un arbre. Monter au faîte. Fig., Le faîte des grandeurs. Le faîte des honneurs. Le faîte de la gloire.

En termes de Géographie, Ligne de faîte, Ligne formée par les faîtes des montagnes ou coteaux d'une contrée. La ligne de faîte détermine le partage des eaux des deux versants d'une chaîne de montagnes.

faîte


FAîTE, s. m. [Fête: 1reê ouv. et long: 2e e muet.] Au propre le comble d'un édifice. — Le sommet des arbres. — On dit au figuré, le faîte des grandeurs, des honeurs, de la gloire, du bonheur, etc. La Fontaine dit,
   La rage alors se trouve à son faite montée.
On dit au faite de, mais on ne dit pas à son faite, on dit, à son comble. Telle est la bisarrerie de l'usage.