fixation

(Mot repris de fixations)

fixation

n.f.
1. Action de fixer, d'assujettir solidement : La fixation d'une étagère au mur accrochage ; décrochage
2. Attache, dispositif servant à fixer : Une fixation de ski.
3. Action de déterminer, de régler de façon précise : La fixation d'un emploi du temps détermination, établissement
4. Fait de se fixer, de s'établir quelque part : La fixation des nomades implantation, sédentarisation
Faire une fixation sur qqch, sur qqn,
Fam. attacher une importance excessive à qqch, à qqn : Elle fait une fixation sur ce chanteur.

FIXATION

(fi-ksa-sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
Action de fixer, de rendre fixe. La fixation d'un poteau dans la terre.
Arrêt d'un corps mobile horizontal ou suspendu. La fixation d'un pendule, d'une girouette, d'une aiguille de boussole. Fig.
Quelque fixation que la barbarie mette dans les progrès d'une masse d'hommes, ce n'est qu'en la privant [cette masse] des occasions de se perfectionner [TURGOT, Ébauche du 2e disc. Progrès de l'esprit humain, p. 268]
Opération par laquelle on rend solide un corps liquide ou gazeux.
On lui dit que ces boissons figées avaient été composées en six minutes par le moyen du salpêtre dont on les avait entourées, et que c'était avec du mouvement qu'on avait produit cette fixation et ce froid glaçant [VOLT., Dial. 13]
Action de déterminer, de régler d'après un taux, un étalon, etc. ; résultat de cette action. La fixation d'un terme pour un payement. Fixation d'un prix de vente.
Plusieurs puissances étrangères ont envoyé à Paris des savants distingués qui, réunis aux commissaires de l'Institut national, ont déterminé, par la discussion des observations et des expériences, les unités fondamentales de poids et de longueur ; en sorte que la fixation de ces unités doit être regardée comme un ouvrage commun aux savants qui y ont concouru et aux peuples qu'ils ont représentés [LAPLACE, Expos. I, 14]
On disait de même autrefois : la fixation du prix des charges, ou, simplement, la fixation des charges. Fig. La fixation des idées, des termes, du langage.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    J'ay reprouvé la medecine alchimistale sur l'effet de la generation, augmentation et fixation, sur le fait des metaux [PALISSY, 223]

ÉTYMOLOGIE

  • Fixer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    FIXATION.
    Ajoutez :
  • Fig.
    Ce qu'on a le plus de peine à supporter dans l'infortune, c'est.... la fixation sur une seule idée [STAËL, Influence des pass. I, 6]

fixation

FIXATION. n. f. Action de fixer. La fixation d'un poteau dans la terre. La fixation d'un pendule, d'une aiguille de boussole. Il se dit spécialement en termes de Chimie et de Photographie. La fixation de l'azote. La fixation d'une image sur une épreuve. Dans ce dernier sens, on dit plutôt FIXAGE.

Il se dit encore en termes de Beaux-Arts. La fixation d'un pastel. On dit aussi FIXAGE.

FIXATION se dit aussi de l'Action de déterminer, de régler définitivement. La fixation d'un terme pour le paiement. La fixation du prix de certaines denrées. La fixation des droits d'octroi.

fixation


FIXATION, s. f. FIXE, adj. FIXEMENT, adv. FIXER, v. act. [Fiksa-cion, fikse, kseman, ksé: 2ee muet au 2d et 3e, é fer. au dern.] Fixation, ne se dit que dans deux ocasions: 1°. Opération de chimie, par laquelle un corps volatil est fixé: la fixation du mercûre. 2°. Détermination du prix d'une charge. "La fixation du prix, etc.
   FIXE, certain, arrêté, déterminé. "Demeure fixe, prix, somme fixe. Jour, heure fixe. = Qui ne se meut point. "Point fixe. "Etoiles fixes. = Avoir la vue fixe, les yeux fixes, les regards fixes, fermement arrêtés au lieu où l'on regarde. — Molière dit
   Et ces fixes regards tout chargés de langueur.
l'inversion est dûre.
   FIXEMENT, d'une manière fixe. "Regarder fixement. Il ne se dit que dans cette locution. = * Quelques-uns écrivent et prononcent fixément avec un accent aigu sur l'é: c'est une ortographe, et une prononciation vicieûses.
   FIXER, arrêter, déterminer. "Fixer un jour, la valeur des monnoies, le prix des charges. Fixer sa demeure en un tel lieu. — Fixer le mercûre, les humeurs. — Fixer un esprit volage. = Se fixer à... Vous voulez tantôt une chôse, tantôt une aûtre: fixez-vous enfin à quelqu'une. "Son esprit ne peut se fixer à rien, à quoi que ce soit.
   Rem. 1°. Plusieurs Auteurs ont fait régir à ce verbe les persones. "Fixer un objet. Ann. Litt. "Obligée de le fixer pendant une heure. (en faisant son portrait) Th. d'Éduc. "Elle me regarde à son tour: je la fixois sans le savoir. Créb. F. "Après m'avoir longtemps fixé, etc. Id. — Le même Auteur dit ailleurs regarder fixement et fixer ses regards, et c'est ainsi qu'il faut dire. — Fénélon a employé la 1re de ces deux locutions, et Marivaux la 2de: "Pendant que Télémaque parloit, Diomède le regardoit fixement. TÉLÉM. "L'aûtre d'un air pensif et ocupé fixoit les yeux sur moi. Mariv. — L'Acad. ne dit que, fixer ses regards sur quelqu'un.
   2°. En parlant des jours et des époques, être fixé régit à: "Mon départ est fixé au 12 de ce mois. Voltaire met à la place la prép. pour, qui l'acomodait mieux.
   Plysthene est d'Épidaure atendu chaque jour.
   Votre hymen est fixé pour cet heureux retour.
Ce régime n'est pas selon l'usage. On ne pourrait pas dire non plus, est fixé à cet heureux retour. Le datif ne s'emploie qu'avec des noms, qui expriment le~ tems.

Synonymes et Contraires

fixation

nom féminin fixation
1.  Action de fixer solidement à.
décrochage, décrochement, descellement.
3.  Action de déterminer précisément.
Traductions

fixation

fixationהיקבעות (נ), קביעה (נ), קיבוע (ז), קיבעון (ז), רתק (ז), קִבּוּעַ, קִבָּעוֹןbepaling, bevestigingprägenattacco, fissaggio [objet], fissazione [sc] (fiksasjɔ̃)
nom féminin
1. fait de faire tenir qqch la fixation d'un objet au mur
2. ce qui sert à attacher qqch des fixations de skis
3. ne penser qu'à une personne, une chose
4. action de déterminer qqch la fixation d'un prix

fixation

[fiksasjɔ̃] nf
(= action) → fixing; (avec sangle, corde)fastening
[date, heure] → setting
[ski] → binding
(PSYCHOLOGIE, PSYCHIATRIE)fixation
faire une fixation sur qch/qn → to get fixated on sth/sb, to develop a fixation with sth/sb