flèche

(Mot repris de fleche)

flèche

n.f. [ du frq. ]
1. Projectile formé d'un manche en bois armé d'une pointe, et lancé par un arc : Les flèches ont atteint leur cible.
2. Représentation schématique d'une flèche, pour indiquer un sens, une direction ou symboliser un vecteur : Des flèches indiquent la route à suivre. Dans notre dictionnaire, certains renvois sont indiqués par une flèche.
3. Trait d'esprit, raillerie ou critique acerbe : Il lui a lancé une flèche pique
4. Extrémité longue et effilée du clocher d'une église, du toit d'un bâtiment : Les flèches d'une cathédrale.
Ce n'est pas une flèche,
Fam. se dit de qqn qui n'est pas très vif, pas très intelligent.
En flèche ou comme une flèche,
en ligne droite ; très rapidement : Les prix montent en flèche flambent
Être ou se trouver en flèche,
à l'avant-garde.
Faire flèche de tout bois,
employer tous les moyens disponibles pour arriver à ses fins.
La flèche du Parthe,
Litt. mot acerbe, blessant qui clôt la conversation.

FLÈCHE1

(flè-ch') s. f.
Tige de bois armée d'un fer aigu qu'on lance avec un arc ou une arbalète.
Les peuples de Crotone sont adroits à tirer des flèches [FÉNEL., Tél. x.]
Vous savez que les flèches d'Hercule, qui tua ce perfide centaure [Nessus], avaient été trempées dans le sang de l'hydre de Lerne, et que ce sang empoisonnait ces flèches, en sorte que toutes les blessures qu'elles faisaient étaient incurables [ID., ib. X]
La malheureuse Troie tombera, a-t-il dit ; mais elle ne peut tomber qu'après qu'elle aura été attaquée par celui qui tient les flèches d'Hercule [ID., ib.]
Laisse-moi seul mourir par la flèche du Maure [VOLT., Tancr. IV, 6]
Vous n'avez pas oublié les curieuses expériences que M. de Réaumur avait tentées avec les flèches empoisonnées des Américains ; un ours piqué par une de ces flèches mourut, je crois, en une demi-minute [BONNET, Lett. div. Œuv. t. XII, p. 378, dans POUGENS]
Cet objet a la forme d'un fer de flèche, est taillé en fer de flèche, se dit de ce qui ressemble à un quadrilatère très aigu, dont deux petits côtés sont rentrants, à la différence du fer de lance où ces deux petits côtés sont saillants. Fig. C'est la flèche du Parthe, c'est un trait piquant lancé au moment où l'on se retire ; par allusion aux Parthes qui tiraient en fuyant. Fig. Tout bois n'est pas bon à faire flèche, il faut savoir choisir les personnes quand on veut les employer. Fig. Faire flèche de tout bois, mettre tout en œuvre pour arriver à quelque fin. Il ne sait plus de quel bois faire flèche, il est sans ressource, sans moyens de subsister, ou il ne sait comment se tirer d'un embarras.
Desmarets ne savait plus de quel bois faire flèche ; tout manquait et tout était épuisé [SAINT-SIMON, 196, 127]
Fig. Ce qui est comparé à une flèche.
Une mâle vigueur Toujours impénétrable aux flèches de l'erreur [VOLT., Henr. IV]
Mille bacheliers, mille licenciés ont jeté les flèches de l'école contre ce rocher inébranlable [ID., Princ. d'action, ch. 18]
Les flèches de la colère de Dieu, fléaux qu'il envoie aux hommes pour les punir. Les flèches de l'Amour, les impressions qu'il produit dans les cœurs.
Signe en forme de flèche dont on se sert dans les cartes de géographie, dans les plans, etc. pour indiquer le côté du nord, ou la direction d'un courant, et surtout celle des rivières.
Certaines choses représentant une flèche, ou faites en forme de flèche. La flèche d'un lit. Elle avait une flèche d'or dans ses cheveux. Flèche de savon, morceau de savon taillé en flèche, que les nourrices introduisent dans l'anus des enfants pour provoquer une selle.
Longue pièce de bois cambrée qui dans un carrosse joint le train de derrière avec celui de devant. Portion de la charrue qui porte en arrière les mancherons, vers le milieu les étançons et le coutre, et en avant l'attache de l'avant-train, ou, dans les araires, le régulateur.
La partie d'un clocher qui surmonte la tour ou la cage et qui est en pointe. Flèche de charpente. Flèche de pierre. La flèche de Strasbourg.
Les yeux du voyageur viennent d'abord s'attacher sur cette flèche religieuse, dont l'aspect réveille une foule de sentiments et de souvenirs [CHATEAUB., Génie, III, I, 16]
On dit quelquefois mais plus rarement aiguille. Le chapiteau pointu d'une cloche.
Terme d'eaux et forêts. La tige, le tronc d'un arbre.
Tel le mapou, dont le tronc de quatre ou cinq pieds de diamètre, sur une flèche de quarante, servait à former des canots d'une seule pièce [RAYNAL, Hist. phil. X, 3]
Celle des branches d'un arbre qui, par sa direction, doit être considérée comme la tige.
Les arbres qui ont perdu dans leur jeunesse leur flèche ou montant principal [BUFF., Exp. sur les végét. 3e mém.]
Pousse de la canne à sucre et de quelques autres plantes dont les tiges sont droites et fermes.
Terme de chirurgie. Cautérisation en flèche, celle qui consiste à traverser la base des tumeurs de part en part avec des languettes de pâte de chlorure de zinc.
Terme de fortification. Petit ouvrage, dit aussi bonnette, qu'on élève vis-à-vis des angles saillants ou rentrants du chemin couvert et qui est composé de deux côtés.
10° Pièce de bois à laquelle s'attache chacune des deux chaînes d'un pont-levis. Dans la machine dite manége, barres ou leviers horizontaux qui sont insérés dans le treuil, et auxquels les chevaux sont attelés. Flèche de grue, l'arbre de la grue.
11° Terme de marine. La pointe du mât supérieur d'un navire, pointe qui s'élance au ciel.
Flèche d'éperon, nom donné autrefois, dans les bâtiments latins, galères, galiotes, polacres, etc. à la pièce principale de l'éperon, dont la saillie hors de la proue pouvait justement être comparée à celle du trait près de quitter l'arc, [JAL, ]
Flèche-en-cul, petite corne gréée au sommet du mât de perroquet de fougue, ainsi dite parce qu'elle était au-dessus de la poupe, [JAL, ]
12° Flèche de polissoir, morceau de bois, courbé en arc, qui sert à presser le polissoir contre la glace.
13° Terme de jeu de trictrac. Languettes pointues de couleurs alternantes qui divisent, du côté de chaque joueur, la table du trictrac. On dit quelquefois mais plus rarement lame.
14° Terme de géométrie. Flèche d'un arc de cercle, la perpendiculaire menée du milieu de la corde à l'arc. La courbe de cette voûte a deux mètres de flèche. Hauteur du segment détaché d'une sphère par un plan qui la coupe.
15° Piquet que les arpenteurs fichent en terre, toutes les fois qu'ils emportent leur chaîne.
16° Ficelle que le tapissier de haute lice entrelace dans les fils de la chaîne, pour les tenir toujours à égale distance.
17° Chacun des petits brins de bois placés entre les plis du papier qui fait le fond d'un éventail.
18° Terme d'astronomie. Petite constellation de l'hémisphère boréal.
19° Flèche de pierre, bélemnite.
20° Le mollusque nommé aussi calmar. Flèche de mer, le dauphin.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Car vous i avez mis [en mon cœur] et le fer et la flesche [AUDEFROY LE BAST., Romancero, p. 13]
    La meillore et la plus isnele De ces floiches et la plus belle [, la Rose, 939]
  • XVe s.
    Les arbres qui là estoient haults, que le tronc ou la flesche du moindre avoit bien soixante pieds de long [, Perceforest, t. I, p. 27]
  • XVIe s.
    Plusieurs ne sçauront de quel bois faire flesche [RAB., Prognost. Pant. 3]
    Le petardier appliqua son petard, mais une meurtriere l'emporta au fossé avec sa flesche [D'AUB., Hist. III, 408]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, fliche ; provenç. flecha ; catal. fletxa ; espagn. flecha ; portug. flecha, frecha ; ital. freccia ; piémontais, flecia ; du flamand flitz, flitsch, flèche ; moyen haut allem. flitsch ; allem. mod. Flitz-pfeil.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. FLÈCHE. Ajoutez :
    21° Terme d'artillerie. Dans certains affûts, pièce ou réunion de pièces, placée suivant l'axe de l'affût, dans laquelle est engagée la vis de pointage et qui porte, à une de ses extrémités, la lunette qui reçoit la cheville ouvrière de l'avant-train.
  • Pièce occupant une position analogue et portant aussi une lunette pour la cheville ouvrière, dans les arrière-trains de certaines voitures : caisson, forge, chariot de batterie.
  • 22° Barre qui fait mouvoir le bocard.
    Une usine d'amalgamation établie sur le type australien, avec 15 flèches de bocard [, Journal offic. 4 oct. 1873, p. 6194, 2e col.]
    23° Terme militaire. En flèche, en une position avancée qui fait comme une pointe sur le terrain de l'ennemi.
    Le général Frossard, justement inquiet de la situation avancée qu'il occupait à Sarrebruck, télégraphiait, le 5 août, à l'empereur : " qu'il se trouvait un peu en flèche, que le deuxième corps serait beaucoup mieux sur les plateaux de Forbach à Sarreguemines [, Gaz. des Trib. 6-7 oct. 1873, p. 962, 1re col.]
    Le maréchal s'exprimant sur la position en flèche si dangereuse du général Frossard [, ib.]
    24°
    Arbre à la flèche, l'aloe dichotoma, L. [BAILLON, Dict. de bot. p. 247]
    25°
    Branche à fruit conservée plus ou moins longue sur la vigne, dite aussi courgée, vinée, pleyon, archet, aste, sautelle, tiret, etc. [DUBREUIL, Culture du vignoble, Paris, 1863, p. 88]

    REMARQUE

    • La flèche, en fortification, a, comme le redan, deux faces qui se coupent en formant un angle saillant. Elle est plus petite ; la longueur de ses faces ne dépasse pas trente mètres.

FLÈCHE2

(flè-ch') s. f.
Anciennement, moitié de cochon avec le lard et le maigre. Aujourd'hui, bande levée depuis l'épaule jusqu'à la cuisse du porc.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Bien avoit garni son ostel, Assez y avoit un et el [un et autre], Char salée, bacons [jambons] et fliches ; De ce estoit li vilains riches [, Ren. 1281]
  • XVIe s.
    Des lards maigres, n'en sont faites que deux parties egales, appellées flesches, fendant le lard par le ventre [O. DE SERRES, 838]
    En Normandie et Basse Bretaigne, on leur laisse [aux porcs] et jambes et testes, c'est assavoir la moitié de la teste à chacune flesche, car ils les fendent le long du ventre, n'en faisant que deux pieces [ID., 839]

ÉTYMOLOGIE

  • Anglo-saxon, flicce ; anc. angl. flick ; angl. flitch ; allem. Flick, Fleck, morceau. En danois et norvégien, le lard se dit flesk, mais ce mot, qui signifie viande, attribue à lard le sens de viande par excellence.

flèche

FLÈCHE. n. f. Trait qu'on lance avec un arc ou une arbalète. Le fer, le bois d'une flèche. Tirer une flèche. Flèche acérée. Flèche empoisonnée. À coups de flèches.

Cet objet a la forme d'un fer de flèche, est taillé en fer de flèche, se dit de Ce qui ressemble à un triangle échancré à sa base, parce que le fer des flèches a ordinairement cette forme.

Faire flèche de tout bois, Mettre tout en oeuvre pour réussir dans une entreprise. Ne savoir plus de quel bois faire flèche, Ne savoir plus à quel moyen recourir ou Être dans une grande nécessité, ne savoir plus comment subsister.

Fig., C'est la flèche du Parthe, se dit d'un Trait piquant que quelqu'un décoche à la fin d'une conversation, d'une discussion, par allusion aux Parthes, qui tiraient leurs flèches en fuyant.

Il se dit, par analogie, de Certaines choses qui sont faites en forme de flèche. Elle avait une flèche d'or dans les cheveux. Des rideaux soutenus par une flèche. La flèche d'un lit.

Il se dit particulièrement de Certains signes représentant une flèche, dont on se sert dans les cartes géographiques, dans les plans, sur les voies publiques, etc., pour indiquer le côté du nord, la direction d'un courant d'eau, la direction du vent ou la route à suivre. D'une façon générale, il se dit de Tout signe indicateur en forme de flèche.

En termes de Géométrie, La flèche d'un arc, Le rayon qui passe par le milieu de la corde de l'arc.

Il se dit aussi d'une Longue pièce de bois cambrée qui joint le train de derrière d'une voiture avec celui de devant. Une voiture qui porte sur la flèche. La flèche se rompit.

Il désigne en outre la Partie d'un clocher qui surmonte la tour ou la cage, et qui est en pointe, en pyramide. Flèche de charpente. Flèche de pierre. On dit aussi, mais plus rarement, Aiguille.

Il s'est dit, en termes de Fortification, d'un Ouvrage composé de deux côtés, qu'on élève vis-à-vis des angles saillants ou rentrants d'un chemin couvert, à l'extrémité de son glacis. On dit aussi Bonnette.

En termes de Botanique, Flèche d'eau. Voyez SAGITTAIRE.

Atteler en flèche, se dit d'un Cheval que l'on ajoute en avant d'un attelage, soit pour faciliter une montée, soit par manière d'élégance.

flèche

FLÈCHE. n. f. T. de Charcuterie. Ce qu'on a levé d'un des côtés du porc, depuis l'épaule jusqu'à la cuisse. Une flèche de lard.

fleche

Fleche et un traict, Sagitta. Aucuns le nomment flic, qui me fait penser que ce soit Nomen factitium a sono, quand l'archer descoche.

Fleche de navire, voyez Polaine.

Fleche d'arbre, ou tige, ou tronc, Stipes, Truncus.

Fleche ou fliche de lard, Succidia.

flèche


FLèCHE, s. fém. [1reè moy. 2e e muet.] 1°. Trait qui se décoche avec un arc ou une arbalète. "Tirer une flèche "Il fendit l'air comme une flèche décochée avec violence. Le Sage. — Fig. "Les flèches de l'Amour. Voy. BOIS. = 2°. Longue pièce de bois cambrée, qui joint le train de derrière d'un carrosse, avec celui du devant. = 3°. Partie du clocher qui en fait la couvertûre, et qui est en pyramide. On dit aussi aiguille. = 4°. Flèche ou lame au Trictrac, les figures coniques sur lesquelles on place les dames.

Synonymes et Contraires

flèche

nom féminin flèche
Trait mordant.
attaque, pointe, sarcasme -littéraire: brocard, saillie, trait.
Traductions

flèche

arrow, spire, jib, dart, steepleחץ (ז), חֵץpijl, torenspits, arm [kraan], hatelijkheidPfeil, Turmspitze, Lafettenschwanzafustvostoreparo, coruchéu, flecha, seta, torreβέλος, σπείραflecha, agujaguglia, freccia, straleстрела, указательная стрелка, шпильسَهْم, قِمَّةٌ مُسْتَدِقَةšíp, šipka, věžpil, spirnuoli, terävähuippuinen torniputokaz, strijela, toranj尖塔, 矢, 矢印뾰족탑, 화살, 화살표pil, spiriglica, strzała, strzałkapil, spiraลูกธนู, ลูกศร, สิ่งก่อสร้างสูงรูปกรวยที่เป็นส่วนหนึ่งของโบถส์kilise kulesinin sivri tepesi, okmũi tên, ngọn tháp尖顶, 箭头стрелка箭頭 (flɛʃ)
nom féminin
1. objet long et pointu que l'on lance tirer une flèche
2. partie pointue du toit d'une église La flèche de l’église est tombée.

flèche

[flɛʃ] nf
(= projectile) → arrow
monter en flèche (fig) → to soar, to rocket
partir en flèche (fig) → to be off like a shot
(= signe) → arrow
[clocher] → spire
[grue] → jib
(= trait d'esprit, critique) → shaft
(AVIATION) à flèche variable → swing-wing modif