fleuret

(Mot repris de fleurets)

fleuret

n.m. [ it. fioretto, petite fleur ]
Épée fine et légère, sans tranchant, dont la pointe est terminée par un bouton et qui sert à la pratique de l'escrime ; sport pratiqué avec cette arme.

fleuret

(flœʀɛ)
nom masculin
sport épée longue et fine Le fleuret est une des trois armes de l'escrime.

FLEURET1

(fleu-rè ; le t ne se lie pas dans la conversation ; au pluriel, l's se lie : des fleu-rè-z épointés. Fleurets rime avec traits, succès, paix, etc.) s. m.
Sorte d'épée à lame carrée et flexible, terminée par un bouton garni de cuir, et qui sert à s'exercer à l'escrime.
Ainsi qu'en ces combats De fleurets on s'exerce [RÉGNIER, Sat. I]
Court le faquin, la bague, escrime des fleurets [ID., Sat. v]
Fleurets à faire des armes payeront, comme lames d'épées, trois livres [, Tarif, 18 sept. 1664]
Fleuret démoucheté, fleuret dont on a ôté le bouton pour se battre.
Instrument d'acier qu'on emploie pour percer les roches.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Un rude tireur le floret au poing [MONT., I, 164]

ÉTYMOLOGIE

  • Fleur ; ital. fioretto, petite fleur et fleuret ; ainsi dit à cause que le bouton a été comparé à un bouton de fleur.

FLEURET2

(fleu-rè) s. m.
Sorte de soie tirée de la bourre qui est aux environs du cocon et qui est comme une fleur que le ver à soie a produite avant que de former son ouvrage ; on la nomme aussi chape. Fil de bourre de soie qu'on mêle dans plusieurs étoffes avec de la soie ou de la laine.
Le tout cuit, et de bonne, pure et fine soie, sans que l'on y puisse employer aucun fleuret ni autre espèce provenant de la bourre de soie, [, Statuts des march. de drap d'or, 6 juil. 1667, art. 46]
Ruban fait de ce même fil. Étoffe faite avec la soie des cocons de rebut.
Au contraire, dans le commerce, fleuret de coton, fleuret de laine, fleuret de fil, se disent du coton, de la laine, du fil de choix.
Fleurets d'Espagne ou autre laine de pareille qualité, teinte et peignée, [, Tabl. annexé aux lett. pat. du 18 sept. 1780]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Il n'avoit pas robe de soie, Ains avoit robe de florete, Faite par fines amoretes [, la Rose, 883]

ÉTYMOLOGIE

  • Fleur. En italien, fioretto veut dire papier brouillard.

FLEURET3

(fleu-rè) s. m.
Terme de danse. Nom d'un ancien pas qui se composait d'un demi-coupé et de deux pas marchés sur la pointe du pied.
Vois-tu ce petit trait, ce fleuret, ces coupés ? [MOL., Fâcheux, I, 3]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Caprioles, tours et destours, fleurettes drues et menues, gamberottes, bonds et sauts [CARLOIX, IV, 12]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. fioretto, diminutif de fiore, fleur.

fleuret

FLEURET. n. m. Épée à lame carrée sans pointe et sans tranchant, dont le bout aplati est garni de peau, et dont on se sert à l'escrime. Faire sauter le fleuret. Fleuret déboutonné. Fleuret démoucheté.

fleuret


FLEURET, s. m. FLEURETTE, s. f. [Fleu-rè, rète: 2e è moyen.] Fleuret, 1°. espèce de fil fait de la matière la plus grossière de la soie. — C'est aussi le ruban fait de ce même fil. = 2°. Épée sans pointe et sans tranchant, dont on se sert pour aprendre à faire des armes.
   FLEURETTE, au propre, petite fleur. Il n'est usité que dans la poésie pastorale. = Au figuré (st. familier) cajolerie. "Dire ou conter des fleurettes. Elle aime la fleurette, ou les fleurettes. "Diseur ou conteur de fleurettes.

Traductions

fleuret

foil

fleuret

fleret

fleuret

Folie

fleuret

folie

fleuret

фолио

fleuret

folie

fleuret

호일

fleuret

[flœʀɛ] nm (ESCRIME)foil