fluer

(Mot repris de fluassent)

fluer


Participe passé: flué
Gérondif: fluant

Indicatif présent
je flue
tu flues
il/elle flue
nous fluons
vous fluez
ils/elles fluent
Passé simple
je fluai
tu fluas
il/elle flua
nous fluâmes
vous fluâtes
ils/elles fluèrent
Imparfait
je fluais
tu fluais
il/elle fluait
nous fluions
vous fluiez
ils/elles fluaient
Futur
je fluerai
tu flueras
il/elle fluera
nous fluerons
vous fluerez
ils/elles flueront
Conditionnel présent
je fluerais
tu fluerais
il/elle fluerait
nous fluerions
vous flueriez
ils/elles flueraient
Subjonctif imparfait
je fluasse
tu fluasses
il/elle fluât
nous fluassions
vous fluassiez
ils/elles fluassent
Subjonctif présent
je flue
tu flues
il/elle flue
nous fluions
vous fluiez
ils/elles fluent
Impératif
flue (tu)
fluons (nous)
fluez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais flué
tu avais flué
il/elle avait flué
nous avions flué
vous aviez flué
ils/elles avaient flué
Futur antérieur
j'aurai flué
tu auras flué
il/elle aura flué
nous aurons flué
vous aurez flué
ils/elles auront flué
Passé composé
j'ai flué
tu as flué
il/elle a flué
nous avons flué
vous avez flué
ils/elles ont flué
Conditionnel passé
j'aurais flué
tu aurais flué
il/elle aurait flué
nous aurions flué
vous auriez flué
ils/elles auraient flué
Passé antérieur
j'eus flué
tu eus flué
il/elle eut flué
nous eûmes flué
vous eûtes flué
ils/elles eurent flué
Subjonctif passé
j'aie flué
tu aies flué
il/elle ait flué
nous ayons flué
vous ayez flué
ils/elles aient flué
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse flué
tu eusses flué
il/elle eût flué
nous eussions flué
vous eussiez flué
ils/elles eussent flué

FLUER

(flu-é) v. n.
Couler, s'épancher. Cette rivière flue vers le couchant.
La chaleur du soleil qui, en paraissant sur l'horizon, raréfie l'air, et l'oblige à fluer vers l'occident à mesure que la terre avance vers l'orient [RAYNAL, Hist. phil. X, 4]
Il se dit de la mer qui monte. La mer flue et reflue.
Terme de médecine. Se dit des humeurs qui coulent de quelques parties du corps. L'humeur flue de sa plaie. Les hémorrhoïdes fluent. L'eau de l'hydropisie a flué par la vessie. Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    L'eaue s'en va et flue. - Humeur corrompue qui flue ou descent aux yex [ORESME, Thèse de MEUNIER.]
  • XVIe s.
    Pour la diversité du cours d'icelle, la mer s'enfle, flue et reflue [PARÉ, XVIII, 58]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenc. et espagn. fluir ; ital. fluire ; du lat. fluere, couler.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • FLUER. - HIST. Ajoutez :
  • XIIIe s.
    ...Com li mers Flue, doit sur les boins fluer Li siens [le bien de l'homme généreux], et largement douner [, Renard le nouvel, p. 83, Paris, 1874, éd. Jules Houdoy]

fluer

FLUER. v. intr. T. de Médecine. Couler, en parlant des Humeurs qui s'écoulent de quelque Partie du corps, d'une plaie, d'un ulcère et des Parties mêmes d'où ces humeurs s'écoulent. L'humeur qui flue de ses oreilles, de sa plaie.

fluer

Fluer, id est, Couler, Fluere.

fluer


FLUER, v. n. [Flu-é 2eé fer. devant l'e muet, l'u est long: il flûe: au futur et au conditionel, cet e muet ne se fait pas sentir. "Il flûera, flûeroit: prononc. flûra, flûrè.] Couler. Découler. "La mer flûe et reflûe. "Les humeurs qui flûent du cerveau. "Sa plaie flûe toujours. Fistule lacrymale, qui cesse de fluer. = Il ne se dit que dans ces sortes de phrâses.

Traductions

fluer

creep