follement

follement

adv.
De façon folle, déraisonnable : Il est follement amoureux éperdument extrêmement

follement

(fɔlmɑ̃)
adverbe
de manière déraisonnable aimer follement qqn

FOLLEMENT

(fo-le-man) adv.
D'une manière folle.
Ils ont agi follement dans Israël [SACI, Bible, Jérémie, XXIX, 13]
Ma fille, vous l'aimez follement [un fils], mais donnez-le bien à Dieu, afin qu'il vous le conserve [SÉV., 104]
Des jugements d'autrui nous tremblons follement [BOILEAU, Épit. III]
Et, follement pompeux, dans sa verve indiscrète [ID., Art p. II]
Laisse tes ennemis s'endormir follement Sur le bruit de ta mort.... [LAFOSSE, Marius à Mint. II, 2]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Si s'en issirent à deroi, et chascierent les Commains une grant liue et plus mout folement [VILLEH., CXLII]
    S'il perdoit par son folement pledier [BEAUMANOIR, XLIII, 10]
  • XIVe s.
    Les choses se font folement, qui se font à l'esperance de fortune [, Ménagier, I, 9]
  • XVIe s.
    Tu le loueras hautement et follement, et feras bruit des mains en lui applaudissant [AMYOT, De la mauv. honte, 8]

ÉTYMOLOGIE

  • Folle, et le suffixe ment ; provenç. follamen ; anc. catal. follament ; ital. follemente.

follement

FOLLEMENT. adv. D'une manière folle, imprudente, excessive. Entreprendre follement quelque chose. Il s'est conduit follement. Il est follement irrité. Aimer follement.

follement


FOLLEMENT, adv. [Foleman; 2ee muet.] Extravagamment, Imprudemment. "Entreprendre follement; parler, répondre follement.

Traductions

follement

madly, crazily

follement

zběsile

follement

vanvittigt

follement

wie verrückt

follement

locamente

follement

hullun lailla

follement

luđački

follement

気違いのように

follement

미친 듯이

follement

vanvittig

follement

szalenie

follement

loucamente

follement

vansinnigt

follement

อย่างเสียสติ

follement

çılgınca

follement

điên cuồng

follement

发狂地

follement

[fɔlmɑ̃] adv (= très) → madly, wildly