fomentation

(Mot repris de fomentations)

fomentation

n.f.
Litt. Action de fomenter.

FOMENTATION

(fo-man-ta-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
Terme de médecine. Application d'un épithème chaud et liquide sur une partie du corps, au moyen d'une éponge, d'un morceau de flanelle ou d'un linge trempé dans le liquide. Faire des fomentations. Employer un médicament en fomentation.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Fomentation est une evaporation ou estuvement.... la seiche ne differe point des sachets.... l'humide est faite de mesme matiere que l'embrocation, et differe seulement de la dite embrocation, quant à la maniere de l'appliquer [PARÉ, XXV, 29]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. fomentacio ; espagn. fomentacion ; ital. fomentazione ; du lat. fomentationem, de fomentare, fomenter.

fomentation

FOMENTATION. n. f. T. de Médecine. Action de fomenter. Fomentation sèche, Qui se fait au moyen d'une boule d'eau chaude ou de linge, de laine, de sable chauds. Fomentation humide, Qui se fait au moyen de cataplasmes, de compresses, etc. Il est vieux.

Il signifie figurément Action de préparer et d'entretenir un mouvement d'indiscipline, de révolte. La fomentation d'une crise.

fomentation

Fomentation, Fotus, Fomentum, Fomentatio.

fomentation


FOMENTATION, s. fém. FOMENTER, v. a. [Fomanta-cion, fomanté: 2e lon.] Fomenter 1°. au propre, c'est fortifier une partie débilitée, en y apliquant quelque remède. = 2°. Entretenir, faire durer le mal. "Ce remède fomente le mal, au lieu de le guérir. — FIG. "Fomenter l'amitié, la paix ou la division, la mauvaise intelligence; les désordres, les révoltes, les séditions, etc. Il se dit moins souvent en bien qu'en mal. FOMENTATION ne se dit qu'au propre, dans le 1er sens, et ordinairement au pluriel. "Faire des fomentations~. "Adoucir, amollir par des fomentations.

Synonymes et Contraires

fomentation

nom féminin fomentation
Littéraire. Action de fomenter.
Traductions

fomentation

חרחרנות (נ)

fomentation

fomentation