fondamental, ale

FONDAMENTAL, ALE

(fon-da-man-tal, ta-l') adj.
Qui sert de fondement, de fondation. Pierre fondamentale.
Vous êtes destinée, ma chère fille, à être une pierre fondamentale de Saint-Cyr [MAINTENON, Lett. à Mme de la Maisonfort, 6 févr. 1692]
Saint Paul assure que Jésus-Christ est la pierre fondamentale de l'édifice [FÉN., t. III, p. 153]
Terme d'anatomie. L'os fondamental ; le sacrum, ainsi dit parce qu'il sert de base au rachis.
Je vous assure que j'ai une raison fondamentale [il avait un furoncle au derrière] de ne bouger d'ici, sur laquelle je n'ose appuyer, et qu'il n'est pas à propos de vous expliquer davantage [VOIT., Lett. 104]
L'os fondamental, s'est dit aussi du sphénoïde, parce qu'il occupe la base du crâne. Substance fondamentale, portion de substance homogène ou striée, ou granuleuse, qui, dans un tissu, par exemple les cartilages, les os, est interposée aux cavités pleines de liquide ou de cellules. Membrane fondamentale, couche de substance amorphe qui forme la paroi propre des culs-de-sac glandulaires ou des vésicules closes des glandes sans conduits excréteurs.
Fig. Qui joue dans une chose le rôle que joue le fondement dans un édifice. Principes fondamentaux. La loi fondamentale d'un État.
C'était alors non-seulement un des points fondamentaux, mais encore, parmi les fondamentaux, un des premiers [BOSSUET, Var. x, § 6]
Il n'y a rien de fondamental que les lois de la nature posées par Dieu même [VOLT., Pol. et législ. Comm. sur l'Esprit des lois, loi salique.]
Terme de théologie. Articles fondamentaux, les dogmes que tout chrétien est obligé de professer sous peine de damnation.
Terme de musique. Son fondamental, note qui sert de fondement à l'accord. Basse fondamentale, basse hypothétique qui, d'après le système de Rameau, devait avoir dans ses harmoniques toutes les notes des parties supérieures ; cette basse n'existait pas, et n'était ni écrite ni exécutée ; elle servait seulement à prouver la légitimité des accords employés. Accord fondamental, celui dont la basse est fondamentale et dont les sons se trouvent arrangés selon l'ordre de leur génération, par opposition aux autres arrangements des mêmes notes, qui forment les accords renversés.
Terme de peinture. Ligne fondamentale, la base du tableau, nommée aussi ligne de terre.
Terme de cristallographie. Forme fondamentale, celle dont on peut faire dériver toutes les autres.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Apollonius disoit que c'estoit aux serfs de mentir et aux libres de dire la verité ; c'est la premiere et fondamentale partie de la vertu [MONT., III, 52]

ÉTYMOLOGIE

  • Fondement.