fondation

fondation

n.f.
1. Action de fonder : Dater la fondation de Marseille
création, édification : La fondation d'un parti politique
2. Création, par voie de donation ou de legs, d'une organisation d'intérêt général ; cette organisation : La Fondation Gulbenkian. Verser des dons à une fondation.
3. (Souvent au pl.) Ensemble des parties inférieures d'une construction ; travaux de réalisation de celles-ci : Les fondations d'un immeuble

FONDATION

(fon-da-sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
Action d'asseoir les fondements d'un bâtiment. Commencer la fondation d'un bâtiment.
Par abus. Les fondements mêmes ; en ce sens, il se dit souvent au pluriel. Les fondations ne sont pas bonnes. La fondation n'est pas achevée. Ce bâtiment a trois mètres de fondation. Il se dit aussi du fossé, de la tranchée que l'on fait pour y placer les fondements. Creuser la fondation. La fouille des fondations.
Fig. Action de créer quelque établissement. La fondation d'une colonie. La fondation d'un hôpital. La fondation d'une société savante.
Je place, avec Caton, la fondation de Rome à la fin de la première année de la VIIe olympiade, qui est l'an du monde 3253 et avant Jésus-Christ 751 [ROLLIN, Traité des Ét. IV, 1]
Depuis la fondation de la monarchie, cette guerre est la seule dans laquelle la France ait été simplement auxiliaire [VOLT., Louis XV, 19]
....la fondation d'un prix sur une question de chimie immédiatement applicable à la pratique des arts ; car il voulait être utile encore aux sciences et au public après sa mort [CONDORCET, Montigni.]
Il se dit, surtout au pluriel, de l'établissement même.
Il [Pierre 1er] prévoyait ce qui arriverait à ses fondations et à sa nation si l'on suivait après lui ses vues [VOLT., Russie, II, 10]
Je n'ai, Dieu merci, aucun intérêt dans mes fondations ; j'ai tout fait par pure vanité ; on dit que Dieu a créé le monde pour sa gloire ; il faut l'imiter autant qu'on peut [ID., Mme du Deffant, 21 oct. 1770]
Fonds légué pour une œuvre pieuse, ou charitable, ou louable d'une façon quelconque.
Parcourrai-je les fondations qu'elle a faites en divers lieux ? [FLÉCH., Aiguillon.]
Il resta donc encore à la piété de la troisième race assez de fondations à faire et de terres à donner [MONTESQ., Esp. XXXI, 10]
Il a fait une fondation en faveur des pauvres étudiants qui passent à Bâle, et il l'a faite de son vivant [CONDORCET, Daniel Bernoulli.]
Se dit très souvent des prix d'académie.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Comme toutes leurs chevances et fondations [revenu] soient sur les revenues de leurs vignes et autres labourages [, Ordonn. des rois, t. VII, p. 448]
  • XVe s.
    Je le vous dirai pour mieux venir à la fondation de ma matiere [FROISS., II, II, 52]
  • XVIe s.
    Offrandes et fondations [AMYOT, Solon, 19]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. fundacio, fondation ; espagn. fundaction ; ital. fondazione ; du lat. fundationem, de fundare.

fondation

FONDATION. n. f. Travail que l'on fait pour asseoir les fondements d'un édifice, d'une construction. On l'emploie surtout au pluriel. Commencer les fondations d'un bâtiment. Les fondations ne sont pas encore achevées.

Il se dit aussi des Fondements eux-mêmes. Pour faire une bonne fondation dans un terrain marécageux, il faut asseoir les fondements sur des pilotis. On travaille encore aux fondations. Ce bâtiment a quatre mètres de fondation.

Il se dit également du Fossé, de la tranchée que l'on fait pour y placer les fondements. Creuser les fondations.

Par extension, Fondation d'une ville, Action de bâtir le premier une ville et de la peupler. Par analogie, Fondation d'une colonie, d'un empire, d'un ordre religieux, d'une société.

Il se dit par analogie en parlant d'un Fonds légué pour des oeuvres de piété ou pour quelque autre usage louable. Fondation pieuse. Il a laissé une somme pour la fondation d'un hôpital, d'une messe à perpétuité. La fondation d'un prix dans une académie.

Fig., Cela est de fondation, Cela est un usage traditionnel, une règle traditionnelle.

fondation

Succession chargée de laiz pitoyables, ou de quelque fondation, Haereditas sacris astricta et alligata. B.

Synonymes et Contraires

fondation

Traductions

fondation

Einrichtung, Institution, Stiftung, Gründung, Gründund, Begründungfoundation, institution, founding, establishmentoprichting, stichting, vestiging, fundering, instellingהיווסדות (נ), הקמה (נ), ייסוד (ז), מסד (ז), הֲקָמָה, הִוָּסְדוּת, יִסּוּדinstitutionfondaĵo, fondo, instituciofundación, instituciónasas, yayasanfundação, instituiçãofundaţieведомствоίδρυμαfondazioneNadaceStiftelse (fɔ̃dasjɔ̃)
nom féminin
1. fait de créer qqch la fondation d'un parti politique
2. parties inférieures d'un bâtiment

fondation

[fɔ̃dasjɔ̃]
nf
(= action) → founding
(= établissement) → foundation
travail de fondation → foundation works pl fondations
nfpl [maison] → foundations
fond d'écran nmwallpaper
fond de teint nmfoundation