fonds


Recherches associées à fonds: fonts

fonds

[ fɔ̃] n.m. [ lat. fundus, fond ]
1. Terrain que l'on peut cultiver, sur lequel on peut bâtir : « Travaillez, prenez de la peine / C'est le fonds qui manque le moins » [La Fontaine].
2. Capital en biens, en argent que l'on fait valoir ; somme d'argent affectée à un usage particulier : Dilapider son fonds. Le fonds de solidarité.
3. Totalité des collections d'une bibliothèque, d'un musée ; ensemble particulier au sein de cette totalité : Le fonds slave de la Bibliothèque nationale de France.
4. Ensemble de choses qui constituent un capital de base : Le fonds d'une maison d'édition les ouvrages sur lesquels s'appuie son activité de base
Remarque: Ne pas confondre avec fond ou fonts.
À fonds perdu,
sans pouvoir récupérer le capital : Elle a prêté à fonds perdu.
Fonds de commerce,
ensemble des biens matériels et immatériels permettant à un commerçant d'exercer son activité ; fig., péjor., ensemble de thèmes, d'arguments sur lesquels s'appuie qqn, un groupe pour séduire une partie du public, notamm. de l'électorat.
n.m. pl.
Argent disponible : Trouver des fonds pour une association capitaux un investissement
Être en fonds,
avoir de l'argent.
Fonds publics,
valeurs mobilières émises par l'État ; argent procuré par l'État.
Fonds secrets ou spéciaux,
sommes mises à la disposition du gouvernement pour financer certaines dépenses dont le motif doit être tenu secret.
Fonds souverain,
fonds d’investissement international détenu par un État ou par la banque centrale de cet État. fonds d’État

FONDS

(fon ; au pluriel, l's se lie : des fon-z engagés dans les spéculations) s. m.
Le sol d'un champ, d'une terre, d'un domaine. Cultiver un fonds. Un bon fonds. Il ne faut pas bâtir sur le fonds d'autrui.
Le maréchal d'Albret a gagné un procès de quarante mille livres de rente en fonds de terre [SÉV., 35]
On veut ici des desseins sérieux [pour le mariage] et du fonds de terre [HAMILT., Gramm. 6]
Absolument. Biens-fonds, biens immeubles tels que les terres, les maisons. Le fonds et le tréfonds, voy. TRÉFONDS. Fonds dotal, immeuble constitué en dot à une femme.
Par extension, somme d'argent plus ou moins considérable destinée à quelque usage. Trouver un fonds. Dissiper un fonds. Avoir des fonds considérables. Les fonds destinés à l'amortissement.
Il fallait de grands biens pour fournir les fonds [FLÉCH., Aig.]
S'il s'en rencontrait parmi eux qui n'eussent pas les fonds nécessaires pour l'exploitation, ils trouvaient aisément des capitalistes qui s'associaient à leur entreprise [RAYNAL, Hist. phil. XV, 10]
Appel de fonds, demande d'argent que fait une compagnie, une banque pour subvenir aux frais d'une opération commencée. Fonds social, la somme d'argent appartenant à une compagnie qui exécute quelque opération de commerce ou d'industrie. Les fonds du Trésor, de la Banque, dépôts d'argent accumulés dans les caisses de ces établissements pour les services publics et pour les besoins du commerce. Les fonds de la guerre, de la marine, etc. sommes d'argent réglées par les budgets annuels et destinées à la guerre, à la marine, etc. Bureau des fonds, bureau chargé, dans les grands ports, des recettes de deniers, du payement des appointements, des soldes, des marchés, etc. Fig. et familièrement. Faire un fonds pour l'aloyau, faire provision d'argent pour le besoin ; locution tirée de ce que l'aloyau est une pièce de résistance.
Au plur. Familièrement. Un avoir, un pécule en argent. Avoir des fonds. Nos fonds sont bas.
Cette aventure les ayant remis en fonds [HAMILT., Gramm. 3]
Être en fonds, avoir de l'argent comptant.
Il n'était pas en fonds, il n'avait pas chez lui toute la somme [LESAGE, Turc. IV, 1]
Fig. Être en fonds pour faire quelque chose, être bien en état de la faire.
On lui a joué un mauvais tour, mais il est en fonds pour prendre sa revanche [, Dict. de l'Acad.]
Vous voilà en fonds pour faire à Paris ce que vous voudrez [SÉV., 582]
Avec son ton, son air et sa frivolité, Il n'est pas mal en fonds pour être détesté [GRESSET, Méchant, II, 6]
Un bien, un capital quelconque, par opposition aux revenus qu'il produit.
Jean s'en alla comme il était venu, Mangeant son fonds avec son revenu [LA FONT., Épitaphe.]
Travaillez, prenez de la peine ; C'est le fonds qui manque le moins [ID., Fabl. v, 9]
Pendant qu'Oronte augmente avec ses années son fonds et ses revenus [LA BRUY., VI]
Fig.
Je crois cette espèce de compte [par doit et avoir] beaucoup plus nécessaire par rapport aux connaissances de l'esprit, qui en sont le bien et la possession ; par rapport aux conséquences que l'on en tire, qui sont le revenu de ce fonds ; et par rapport à l'usage que l'on en fait dans les applications particulières, qui sont proprement la dépense [BOULAINVILLIERS, Réfut. de Spinosa, p. 2]
Les fonds publics, ou, absolument, les fonds, les fonds destinés à servir les intérêts des emprunts qu'a faits l'État. À la bourse de ce jour les fonds ont baissé, ont monté. La hausse des fonds, la baisse des fonds. Placer sa fortune dans les fonds publics. Crise dans les fonds, baisse ou menace de baisse.
Dans les fonds de peur d'une crise, Il veut que les Grecs soient déçus [BÉRANG., Cons. de Lise.]
Fig. et par plaisanterie, les fonds sont en baisse, l'argent manque. Je ne pourrais pas faire cette dépense de sitôt, les fonds sont en baisse. Fonds constitués, fonds inscrits au registre de la dette publique perpétuelle. Fonds constitués immobilisés, ceux qui, rachetés par la caisse d'amortissement, ne peuvent plus se transmettre. Fonds constitués classés, ceux qui, possédés par des personnes dont la fortune est stable, ne reviennent plus d'ordinaire sur le marché. Fonds flottants, fonds qui proviennent d'emprunts à termes rapprochés. Fonds constitués flottants, ceux qui causent à la bourse les alternatives de hausse et de baisse.
Fonds perdu, ou fonds perdus, capital aliéné moyennant une rente qui s'éteint à la mort de celui qui a déposé le fonds.
Il fait excuse d'avoir mis son bien à fonds perdu [SÉV., 483]
Le fonds perdu, autrefois si sûr, si religieux et si inviolable, est devenu, avec le temps et par les soins de ceux qui en étaient chargés, un bien perdu [LA BRUY., XIV]
Tout père de famille qui veut placer de l'argent à fonds perdu, doit préférer de le mettre sur la tête de son enfant d'un an, plutôt que sur la sienne, s'il est âgé de plus de vingt-un ans [BUFF., Probab. de la vie]
Pour moi, je mets à fonds perdu. - C'est la ressource des gueux [DIDER., Entretien avec la maréch. de ***]
Je suis au nombre de ceux qui, par un calcul un peu personnel mais très philosophique, ne veulent être riches que durant leur vie et n'hésitent point à placer tous leurs biens à fonds perdu [GENLIS, Veillées du château les deux réputations]
On dit de même : donner une maison à fonds perdu ; vendre un bien à fonds perdu. À fonds perdu, se dit par plaisanterie en parlant d'une somme qu'on ne pense plus ravoir. Si vous lui prêtez, comptez que c'est à fonds perdu.
Terme de jeu de lansquenet. Somme que le joueur doit mettre sur une certaine carte.
Établissement industriel ou commercial, avec son achalandage, ses ustensiles, ses marchandises, etc. Vendre son fonds. Un bon fonds de commerce. Un fonds de boulanger.
Fig. Ce qui constitue, par rapport aux dispositions corporelles, morales ou intellectuelles, comme un fonds, un capital. Un grand fonds de savoir. Un fonds de malice. Il a pour vous un grand fonds d'estime.
Vous avez un fonds de santé admirable [MOL., D. Juan, IV, 2]
L'homme depuis son péché porte un fonds malheureux de concupiscence [PASC., Prov. 18]
Je me sens un grand fonds de patience [SÉV., 295]
Vous avez du fonds pour être tout ce que vous voudrez [ID., 432]
Je crois que vous voyez bien que je fais réponse le mercredi à vos deux lettres ; et le vendredi je vis aux dépens du public et sur mon propre fonds qui compose quelquefois une assez mauvaise lettre [ID., 307]
Je lui pardonne moins d'avoir voulu tuer son enfant, étant de son mari, que si elle l'avait eu d'un autre ; et cela vient d'un bien plus mauvais fonds [ID., 62]
Quand je considère le peu de fonds que je trouve en moi [BOSSUET, Lett. 22]
Si je dis que l'homme n'a rien de son propre fonds que l'iniquité, je confesse la langueur de notre nature [ID., Réfut. du catéch. 1re vérité, 2e sect. ch. 10]
Un fonds de libertinage et d'impiété [BOURDAL., Purific. de la Vierge, Myst. t. II, p. 207]
Ils n'avaient de fonds pour la complaisance que jusque-là [LA BRUY., V]
Il faut très peu de fonds pour la politesse dans les manières [ID., XII]
L'esclave n'a rien à soi ; à combien plus forte raison la créature qui n'a de son fonds que le néant et le péché ! [FÉN., t. XVIII, p. 424]
Louis porta en naissant un fonds de religion et de crainte de Dieu [MASS., Or. fun. Louis XI]
J'aime un amant timide ; Cela marque un bon fonds.... [REGNARD, Joueur, II, 10]
Peu de gens ont assez de fonds pour souffrir la vérité et pour la dire [VAUVENARGUES, Max. CCXXXV]
Même bonté, même naturel, mêmes grâces que Madame de Scalier, avec un fonds de philosophie qui est rare chez les dames [VOLT., Lett. Chabanon, 30 août 1766]
Si l'âne n'avait pas un grand fonds de bonnes qualités, il les perdrait par la manière dont on le traite [BUFF., âne.]
On dit d'un homme ou d'un esprit qu'il a ou qu'il n'a pas de fonds, pour exprimer qu'il a ou qu'il n'a pas de solidité et de connaissances acquises. Faire fonds de ou sur, compter sur, se croire assuré de. Il ne faut pas faire grand fonds de tout ce qu'il dit.
Voilà en substance toute la théologie nécessaire au chrétien, et sur laquelle un chrétien doit faire fonds [BOURD., Serm. 17e dim. après la Pentec. Domin. t. IV, p. 57]
J'éprouvai bientôt que je n'avais pas tort de faire fonds sur ce nouvel ami [LESAGE, Est. Gonzal. ch. 14]
Il branla la tête pour me marquer qu'il faisait peu de fonds sur des discours qu'un zèle indiscret m'inspirait [ID., Guzm. d'Alf. II, 9]
George est un bon enfant ; Mais sur de telles gens quel fonds pourrait-on faire ? [COLLIN D'HARLEV., Vieux célib. I, 6]
10° Matière à traiter. C'est un fonds très riche et qu'on n'a pas encore exploité. On le trouve dans Chateaubriand avec le sens de sujet de tableau : Ce qui prouve que le christianisme parle plus au génie que la Fable, c'est qu'en général nos grands peintres ont mieux réussi dans les fonds sacrés que dans les fonds profanes, Génie, III, I, 4.
11° Terme de houillères. Galeries horizontales poussées jusqu'aux limites de l'exploitation dans le massif de houille à partir du fond du puits.

REMARQUE

  • On peut voir à l'étymologie que fonds et fond sont exactement le même mot. Aussi quand fonds est pris comme ce qu'une personne a de savoir, d'esprit, de probité, etc. et fond au n° 16 comme ce qui fait une sorte de fondement et d'état permanent, les deux significations se confondent tellement que les orthographes dans les auteurs varient sans cesse, et qu'on pourrait faire passer plusieurs exemples sans difficulté de fonds à fond, ou de fond à fonds. Le mieux serait de supprimer l's de fonds, et de ne faire qu'un seul mot de ce qui n'en est réellement qu'un, répondant en latin au mot unique fundus.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Sur chacun arpent fut imposée une ayde nommée fons de terre [MONSTRELET, t. I, f° 143, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Fonds de terre, l'auteur du grand Coustumier et autres anciens ont pris ces termes pour le cens que les anciennes chartes appellent fundus terrae [, Gloss. sur les coustumes de Beauvoisis, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Le même que fond. L's de ce mot n'est pas autre chose que l's du nominatif dans l'ancien français, qui est restée au mot comme dans fils. La distinction qu'on a essayé d'établir entre fond et fonds à l'aide de cette s accidentelle est tout à fait ignorée des auteurs un peu anciens.

fonds

FONDS. n. m. Le sol d'une terre, d'un champ, d'un domaine. Cultiver un fonds. Bâtir sur son fonds.

Biens-fonds se dit des Biens immeubles, comme les terres, les maisons. Être riche en biens-fonds.

Fonds dotal, Immeuble constitué en dot à la femme.

Le fonds et le tréfonds, Le fonds et tout ce qui en dépend. Vendre le fonds et le tréfonds, Fig. et fam., Savoir le fonds et le tréfonds d'une affaire, La posséder parfaitement.

Il se dit encore d'un Établissement industriel ou commercial, avec ce qui en dépend comme marchandises, ustensiles, clientèle et bail. Ce marchand a vendu son fonds et s'est retiré des affaires. Fonds de commerce. Un fonds de boulanger, d'épicier, de bijoutier, etc. Il a un excellent fonds de librairie.

Il se dit figurément de Ce qu'une personne a d'essentiel dans ses qualités naturelles ou acquises. Cela prouve un grand fonds de savoir, un grand fonds d'érudition. Cela part d'un fonds de probité. Il n'a point tiré cela de son propre fonds. J'ai pour lui un grand fonds d'estime. Un excellent fonds de santé.

Il se dit quelquefois, figurément, d'une Science, d'une matière, d'un sujet, par rapport à ce qu'ils peuvent fournir de ressources ou offrir de résultats. C'est un fonds très riche et qu'on n'a point encore exploité.

Il se dit aussi de Sommes plus ou moins considérables destinées à quelque chose. Le fonds du Trésor, de la Banque. Les fonds destinés pour la guerre, pour les bâtiments, pour l'artillerie, pour la marine. N'avoir point de fonds pour payer. Employer les fonds. C'est moi qui ferai les fonds de cette entreprise. Fonds social. Verser des fonds dans une caisse, à une caisse. Des fonds destinés à l'amortissement de la dette publique. Bailleur de fonds. Appel de fonds. Détournement de fonds. Fonds de réserve. Fonds de garantie. Fonds de prévoyance.

Il se dit quelquefois familièrement, au pluriel, d'un Avoir, d'un pécule en argent. Être en fonds. Avoir des fonds. Mes fonds sont bas. Ses fonds commencent à baisser. Placer avantageusement ses fonds.

Fonds publics, ou Fonds, Les titres de rentes créés par les États et cotés à la Bourse; les titres créés par les caisses publiques et aussi le Prix de ces titres. Spéculer sur les fonds publics. Les fonds ont baissé. Cette nouvelle a fait monter les fonds.

Placer, mettre son argent à fonds perdu, Placer son argent en viager, c'est-à-dire à condition d'en recevoir sa vie durant un intérêt convenu, en abandonnant le capital. On dit dans un sens analogue Donner une maison à fonds perdu. Vendre un bien à fonds perdu.

fonds

Les fonds à baptiser, Lustralis piscina.

fonds


FONDS, s. m. [On ne prononce jamais le d; l's ne se prononce avec le son du z que devant une voyelle.] 1°. Le sol d'un champ, d'un héritage. "Riche en fonds de terre. "Bon ou mauvais fonds. "Il ne faut pas bâtir sur le fonds d'autrui. = 2°. Somme d'argent. "N'avoir point de fonds pour payer. Faire un fonds. Assigner un payement sur un mauvais fonds. = 3°. Le capital d'un bien. "Il a mangé une partie du fonds, outre les revenus. "Fonds de boutique. "Ce Marchand a vendu son fonds. = 4°. Il se dit de l'esprit, du savoir, de la capacité. "Il a un grand fonds d'esprit. * L'Acad. dit aussi, avoir beaucoup de fonds d'esprit: celui-ci ne me parait pas admis par l'usage. "Cela marque un grand fonds de savoir, d' érudition, de probité, de malice, etc. "Un fonds inépuisable de science.
   Faire fonds sur, compter sur. "Je fais fonds ou peu de fonds sur vos promesses. — L'Acad. met faire fond, mais celui-ci ne rend pas l'idée qu'exprime cette locution figurée. Car faire fonds, c'est mettre en quelque sorte son fonds, son bien, son espoir sur, etc. ce que fonds exprime mieux que fond. — Voy. FOND. Rem. I.
   Être en fonds, avoir des espèces, des fonds. Gresset l'emploie au figuré. "Avec ce que j' ai vu, dit Cléon.
   Je suis en fonds, je crois, pour prendre ma revanche.
       Le Méchant.
"Riche de son propre fond. LE GENDRE. Il falait là fonds.
   Rem. Dans ses sentimens sur le Cid, l'Académie écrit fons sans d. Dans l'Apothéose du Dictionaire, on lui réproche d'avoir écrit fonds baptismaux. Elle a corrigé ces deux erreurs dans les dernières Éditions. Elle met Fonds avec un d, et Fonts baptismaux avec un t.

Synonymes et Contraires

fonds

nom masculin pluriel fonds
Moyens financiers.
Traductions

fonds

Bauernhof, Besitzung, Gut, Kapital, Landgut, Bauerngut, Deckungsmittel, Gelder, Fonds, Geldmittelfund, capital, estate, farm, property, ranch, funds, cash, collection, landfonds, kapitaal, bezitting, boerderij, goed, landgoed, vermogen, contanten, grond(bezit), onderneming, voorraad, fondsenכספים (ז״ר), מעמקים (ז״ר), קרן (ז), כְּסָפִים, קֶרֶןboereplaas, fonds, plaascapital, hisendabondegård, gård, midlerbieno, fonduso, kapitalofondos, capital, finca, fondo, propriedadmaatila, rahasto, varatgazdaságbú, búgarður, stórbýlifondi, bene, capitale, fattoria, fondo, capitalivicus, villagård, midlerfundos, bens de raiz, capital, domínio, fazenda, fundo, granja, propriedade, roça, terrasферма, финансовые средстваbondgård, fond, gård, kapital, säteri, tillgångarκεφάλαιο, κεφάλαιαأَمْوَالfinanční prostředkynovci資金자금funduszeกองทุนparasal kaynakngân quỹ资金基金 (fɔ̃)
nom masculin
1. argent utilisé pour financer qqch
2. ensemble de livres, d'œuvres le fonds d'une bibliothèque
3. entreprise commerciale vendre son fonds de commerce

fonds

[fɔ̃]
nm [bibliothèque] → collection (fig) fonds de probité → fund of integrity
nmpl (= argent) → funds
être en fonds → to be in funds
fonds propres → shareholders' equity
mise de fonds → capital outlay
à fonds perdus [investir] → with little or no hope of a return
fonds de commerce nm
(COMMERCE)business
(fig)stock in trade
fonds de fonds nmfund of funds
fonds de placement nminvestment fund
fonds de roulement nmfloat
Fonds monétaire international nmInternational Monetary Fund
fond sonore nm (= bruit) → background noise (= ambiance) → background music