forgeur

(Mot repris de forgeurs)

FORGEUR

(for-jeur) s. m.
Ouvrier qui forge certains objets. Forgeur d'épées, de ciseaux. Adj. Cylindres forgeurs, cylindres à cannelures circulaires pour forger le fer.
Fig. Celui qui invente des faussetés. Forgeur de nouvelles, de calomnies.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il fut tenu pour un forgeur de nouvelles [AMYOT, Nicias, 53]
    Et le surnommoit on Machaeropoeus, c'est à dire forgeur d'espées, pource qu'il avoit un grand atelier où il tenoit plusieurs esclaves ouvriers qui en forgeoient [ID., Démosth. 6]
    Platon n'est qu'un poete descousu, Timon l'appelle, par injure, grand forgeur de miracles [MONT., II, 280]

ÉTYMOLOGIE

  • Forger.

forgeur

FORGEUR. n. m. T. d'Arts. Celui qui est employé aux travaux de la forge. Forgeur d'épées, de couteaux, de ciseaux, etc.

Il se dit, figurément et familièrement, de Celui qui invente quelque fausseté. C'est un forgeur de contes, un forgeur de calomnies. Dans cette acceptation, il a un féminin, FORGEUSE.

forgeur

Forgeur, Fabricator.

Forgeur de mots, Architectus verborum.

Appartenant à un forgeur ou forgeron et mareschal, Fabrilis.

Synonymes et Contraires

forgeur

nom masculin forgeur
Littéraire. Personne qui invente.
créateur, fabricateur, faiseur, inventeur, promoteur -littéraire: fabricant.