forhuer ou forhuir

FORHUER ou FORHUIR

(for-u-é ou for-u-ir) v. n.
Terme de chasse. Sonner d'un instrument pour rappeler les chiens. Forhuir du cor. Forhuir ne se dit qu'à l'infinitif ; forhuer, qui n'est pas dans le Dict. de l'Académie, donne les autres temps : forhuant, forhuais, etc.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Les jeunes chiens faut enseignier Et les mener par droite trace, Pour mieulx aprendre leur mestier ; Et s'il est qu'aucuns se defface, On le bat, forhuie et menace [EUST. DESCH., Poésies mss. f° 444]
  • XVIe s.
    De la beste victime à Diane sacrée Aux chiens joyeux de sang on donne la curée ; C'est plaisir de les voir sitost qu'ils ont ouy Sonner et forhuer [AM. JAMYN, Poésies, p. 66, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Fors, hors, et huer.