formateur, trice

FORMATEUR, TRICE

(for-ma-teur, tri-s') adj.
Qui forme, qui crée.
[Platon a eu] un instinct assez heureux pour appeler Dieu l'éternel géomètre, pour sentir qu'il existe une intelligence formatrice [VOLT., Dial. XXIV, 17]
S. m. et f. Celui, celle qui forme.
Dieu, parfait architecte et absolu formateur de tout ce qui est [BOSSUET, Élévat. III, 2]
Jugez si, en admettant un formateur souverain, on peut admettre des êtres qui lui résistent [VOLT., Dial. XXIII]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Pucele en qui prise forme a Li formeres qui tout forma [, Fabliaux mss. n° 7218, f° 174, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Tu es nostre formateur, et nous sommes l'ouvrage de ta main [CALV., Inst. 679]
    La philosophie comme formatrice des jugements et des mœurs [MONT., I, 181]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. formatorem, de formare, former. Dans l'ancien français, formeres est le nominatif et vient du latin formétor ; formeor serait le régime, venant de formatórem.