forte-piano

FORTE-PIANO

(for-té-pi-a-no) s. m.
Nom qui fut donné pendant quelque temps à l'instrument que nous nommons aujourd'hui piano (voy. ce mot).

ÉTYMOLOGIE

  • Ce nom vient de la différence qu'on remarqua d'abord entre les anciens clavecins, où la corde, étant pincée par un bec de plume, l'était toujours de la même manière, tandis que l'emploi du marteau dans les nouveaux clavecins permit de faire les forte et les piano. Ces clavecins furent donc nommés clavecins à forte et piano, par abréviation forte-piano, et, en abrégeant toujours, tantôt forte, tantôt piano. Aujourd'hui ce dernier mot est seul usité.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • FORTE-PIANO. - ÉTYM. Ajoutez :
    Cristofali, en 1711, à Florence, avait inventé l'emploi de marteaux dans un instrument qu'il appelait gravi cembalo, ou clavi cembalo con piano e forte. N'est-ce pas là notre piano trouvé, avec son nom qui indique la facilité qu'il offre à l'exécutant de jouer doux ou fort, à volonté ? [A. MÉREAUX, Monit. univ. 26 avr. 1868, p. 557, 5e et 6e col.]

forte-piano

FORTE-PIANO. n. m. T. de Musique. Voyez PIANO.