fortifié, ée

FORTIFIÉ, ÉE

(for-ti-fi-é, ée) part. passé.
Rendu fort, plus fort. Fortifié par un bon repas.
Ainsi, contre les vents fortifié par l'âge, Dans la nuit des forêts un chêne à longs rameaux Se plaît à protéger de son épais ombrage Un peuple, faible encor, de jeunes arbrisseaux [GILBERT, Stances à d'Arnaud.]
Défendu par des fortifications. Une ville fortifiée par l'art et la nature.
Le roi de Suède, dans le commencement du siége, disait qu'il ne comprenait pas comment une place bien fortifiée et munie d'une garnison suffisante pouvait être prise [VOLT., Charles XII, 8]