fortitrer

FORTITRER

(for-ti-tré) v. n.
Terme de chasse. Un cerf fortitre, quand il évite de passer près des chiens frais et des relais. Le cerf a fortitré deux fois.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    On les [les chiens] peut bien tenir de deux en deux pour fournir plus de leisses au tiltre, et doit mettre deux ou trois chevaucheurs, que l'on doit appeler fortitreours, au commencement de l'entrée du tiltre, au bout des premieres leisses, afin que, si un cerf venoit et vouloit fortitrer hors de là où les levriers seront, que ceulx qui seront à cheval les puissent crier et bouter dedans les levriers [, Chasse de Gaston Phebus, ms. p. 215, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Fors, hors, et titre ou tiltre, ancien terme de chasse qui exprimait le lieu où les chiens étaient attitrés, mis sur la voie. C'est avec un autre sens le mot titre.

fortitrer

FORTITRER. v. n. T. de Chasse. Il se dit Des cerfs ou d'autres bêtes qui évitent de passer dans les lieux où il y a des relais ou des chiens frais amenés pour les courre. Le cerf a fortitré deux fois.