fougueux, euse

FOUGUEUX, EUSE

(fou-gheû, gheû-z') adj.
Plein de fougue.
Leur appétit fougueux, par l'objet excité, Parcourt tous les recoins d'un monstrueux pâté [BOILEAU, Lutrin, V]
.... Seigneur, j'ai des amis Qui sous ce joug nouveau sont à regret soumis ; Qui, dédaignant l'erreur des peuples imbéciles, Dans ce torrent fougueux restent seuls immobiles [VOLT., Brutus, I, 4]
Qu'a servi contre Bayle une infâme cabale ? Par le fougueux Jurieu Bayle persécuté Sera des bons esprits à jamais respecté [ID., Disc. 2]
Et d'un âge fougueux l'imprudence indocile [ID., Disc. 5]
Je te persécutai ; ma fougueuse jeunesse Offensa ton honneur, accabla ta vieillesse [ID., Scythes, II, 4]
La plus noble conquête que l'homme ait jamais faite, est celle de ce fier et fougueux animal qui partage avec lui les fatigues de la guerre et la gloire des combats [BUFF., Cheval.]
Est-ce à vous libre, errant, fougueux dans vos désirs, à goûter comme moi ces funestes plaisirs ? [DUCIS, Abufar, III, 2]
Se dit d'arbres qui poussent beaucoup de bois sans donner beaucoup de fruits.

ÉTYMOLOGIE

  • Fougue ; espagn. fogoso ; ital. focoso.