foulure

(Mot repris de foulures)

foulure

n.f.
Légère entorse.

FOULURE

(fou-lu-r') s. f.
Action de fouler des draps. Terme de corroyeur. Foulure des peaux, action de les fouler aux pieds, soit à sec soit mouillées.
Au plur.Terme de chasse. Marques légères que le pied du cerf laisse sur l'herbe.
Blessure d'une partie foulée. Il s'est fait une foulure à l'un des pieds, et il ne peut marcher. Fig. et familièrement. Il n'attrapera pas, ou il ne se donnera pas de foulure, il travaille mollement et sans se presser.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    S'il couste à garir de sa folure, cil qui traist le cop est tenus à paier les cousts [BEAUMANOIR, LXIX, 3]
  • XVe s.
    Mauvaise foullure [contusion] est que de fust [, Perceforest, t. II, f° 2]
  • XVIe s.
    ....Et sçavoit, sans avoir veu le cerf, quelle teste il avoit, En voyant seulement ses erres et fouleures [RONS., 210]
    De foulure : Le bœuf estant foulé à la teste, ou au col (comme avient souvent par le joug), faudra appliquer dessus, un couple d'œufs rompus dans un plat [O. DE SERRES, 977]

ÉTYMOLOGIE

  • Fouler ; picard, folure, blessure.

foulure

FOULURE. n. f. Contusion d'une partie foulée. Guérir une foulure.

foulûre


FOULûRE, s. f. [Fou-lûre: 2e lon.] Contusion, blessûre d'un membre foulé. "Remède pour la foulûre des nerfs.

Traductions

foulure

sprain, strainנקע (ז), נֶקַעverrekking, verzwikking, verstuikingVerstauchungslogaturaإِلتِواءُ الـمِفْصَلvymknutíforstrækningδιάστρεμμαesguincenyrjähdysuganuće捻挫접질림forstuingzwichnięciedistensãoрастяжение связокstukningอาการเคล็ดburkulmasự bong gân扭伤 (fulyʀ)
nom féminin
légère blessure se faire une foulure à la cheville

foulure

[fulyʀ] nfsprain