fourchure

FOURCHURE

(four-chu-r') s. f.
Endroit où une chose commence à se fourcher.
La fourchure des étamines de la brunelle [J. J. ROUSS., Promen. V]
Pour se bien tenir à cheval, il faut s'y tenir assis droit sur l'enfourchure ou la fourchure, Trévoux, Écuyer français, enfourchure.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Et tout le cors tres qu'en la furcheüre [, Ch. de Rol. CII]
  • XIIIe s.
    Adont firent l'ost esmouvoir et vinrent à Tenis, qui à mervelles seoit bel, come il seoit en une fourceure de deus rivieres [, Chr. de Rains, p. 102]
  • XVIe s.
    En etestant les muriers, l'on y laissera de longs chicots, sursaillans de quelque pied la fourcheure des arbres [O. DE SERRES, 469]

ÉTYMOLOGIE

  • Fourchu.