fourmilière

fourmilière

n.f.
1. Nid de fourmis ; ensemble des fourmis vivant dans un nid.
2. Lieu où s'agitent beaucoup de gens ; multitude : Le jour des vacances, la gare est une vraie fourmilière.
Donner un coup de pied dans la fourmilière,
provoquer de l'agitation, de l'inquiétude dans un milieu que l'on souhaite contrôler ou contenir.

fourmilière

(fuʀmiljɛʀ)
nom féminin
1. endroit où vivent les fourmis une fourmillière dans le jardin
figuré provoquer une forte réaction Il a donné un grand coup de pied dans la fourmillière en disant ce qu'il pensait.
2. figuré lieu où s'agite la foule Cette ville est une fourmillière.

FOURMILIÈRE

(four-mi-liê-r') s. f.
Habitation des fourmis, présentant ordinairement des espèces de loges, de galeries et d'étages.
Une seule de ces fourmilières d'Amérique peut équivaloir à deux ou trois cents de nos fourmilières d'Europe [BUFF., Ois. t. VIII, p. 223, dans POUGENS]
On l'enterrait [le condamné] jusqu'à la ceinture dans une fourmilière, où il restait exposé un temps considérable à des piqûres vives et sanglantes [RAYNAL, Hist. phil. t. XIII, 5]
Toutes les fourmis qui habitent la même fourmilière. La fourmilière était en mouvement.
Entre tes quatre pieds [Arc de l'Étoile] toute la ville [Paris] abonde Comme une fourmilière aux pieds d'un éléphant [V. HUGO, Voix, 4]
Se dit, par extension, d'une grande quantité de certains autres insectes ou d'animaux. Une fourmilière de vers. Une fourmilière de serpents.
Fig. Lieu où réside une multitude de personnes.
Je n'ai eu aucune part aux divisions qui agitent la petite fourmilière [Genève] [VOLT., Lett. Choiseul, 1766]
Les hommes ne sont point faits pour être entassés en fourmilières [J. J. ROUSS., Ém. I]
Une grande multitude de personnes se remuant, s'agitant.
Je trouvai une fourmilière de fripiers toute en armes ; je les flattai [RETZ, II, 129]
Simplement, un grand nombre.
C'était l'heureux âge, Où Rome avait fourmilière d'élus [VOLT., Mule du pape.]
Terme de vétérinaire. Maladie du pied du cheval qu'on a comparée à un nid de fourmis, et qui est le résultat de la fourbure chronique.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    D'un gresillon dist la meniere, Qui dusqu'une fromieere El tans d'yver esteit alez [MARIE, Fable 19]
  • XVe s.
    Dormi long temps ont en leur fromiere, Sans eulx mouvoir, li froumi remuant [EUST. DESCH., le Lion et les fourmis.]
  • XVIe s.
    Luy marquant qu'il estoit sorty de France une fourmiliere de troupes [, Mém. s. du Guescl. chap. 16]
    Les tribunaux de justice, sur lesquels une formiliere de juges sont assis, ne sont maintenant que pieges et ratoires [LANOUE, 87]
    Les Grecs ont appellé ces verrues myrmecia, c'est à dire fourmillieres : parce qu'au froid elles font douleur comme si un fremy les mordoit [PARÉ, XVIII, 85]

ÉTYMOLOGIE

  • Fourmi ; Berry, fromille, formilière, fromillière ; génev. froumilière ; provenç. fromiguier, s. m. ; catal. formiguer ; espagn. hormiguero ; portug. Formigueiro ; ital. formicaio.

fourmilière

FOURMILIÈRE. n. f. Habitation des fourmis, où elles pratiquent ordinairement des espèces de loges, de galeries et d'étages. Une fourmilière au pied d'un chêne. Fourmilière en forme de cône. Fourmilière souterraine.

Il se dit aussi de Toutes les fourmis qui habitent la même fourmilière. La fourmilière fut bientôt en mouvement. Nous vîmes sortir toute la fourmilière.

Synonymes et Contraires

fourmilière

nom féminin fourmilière
Littéraire. Multitude de gens.
bataillon, cohue, monde, nuée -familier: régiment, tripotée -littéraire: essaim.
Traductions

fourmilière

Ameisenhaufen

fourmilière

ant-hill

fourmilière

קן נמלים (ז), תל נמלים (ז)

fourmilière

formikejo

fourmilière

myrstack

fourmilière

formicaio

fourmilière

[fuʀmiljɛʀ] nfant-hill (fig)hive of activity