frégate

(Mot repris de frégates)

frégate

n.f. [ it. fregata ]
Navire de combat, intermédiaire entre la corvette et le croiseur.

frégate

(fʀegat)
nom féminin
1. navire de guerre embarquer sur une frégate
2. grand oiseau de mer Les frégates survolent le port.

FRÉGATE

(fré-ga-t') s. f.
Anciennement, très petit bâtiment à rames, usité dans la Méditerranée, quelquefois ponté, plus ordinairement découvert. On a dit fragate.
Nous fusmes deux jours à l'entour tantost avançant, tantost reculant jusques à ce que nous resolumes de prendre la fragate ou caïque de nostre vaisseau, pour nous porter à Jaffa, [, Relation journ. du voyage de Levant, faict et descrit par Beauveau, Nancy, 1619, dans JAL]
Frégate légère, nom donné aux premières transformations de la frégate en vaisseau de guerre (vers 1660).
Aujourd'hui, bâtiment de guerre qui, pour la force, vient après les vaisseaux de ligne, le plus grand des navires de guerre à une seule batterie.
À l'égard de la Mutine, puisque le capitaine qui l'a montée n'a point rencontré de frégate à qui il n'ait gagné le vent, il faut qu'elle serve de modèle pour les frégates qui seront bâties à l'avenir [SEIGNELAY, à de Seuil, 31 oct. 1678, dans JAL]
Par le nom de frégate on entendait un bâtiment d'une marche supérieure, et de là on disait de tout autre bâtiment dont la marche était rapide, qu'il marchait comme une frégate ; depuis longtemps les vaisseaux marchent mieux que les frégates [WILLAUMEZ, Dict. Frégate.]
Frégate d'avis, petit navire qui porte des paquets et des ordres à l'armée, et qui sert aussi à aller reconnaître les vaisseaux.
Oiseau de mer des tropiques, qui vole fort loin des terres.
Le meilleur voilier, le plus vite de nos vaisseaux, la frégate, a donné son nom à l'oiseau qui vole le plus rapidement et le plus constamment sur les mers [BUFF., Ois. t. XVI, p. 152, dans POUGENS]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le grand baillif partit [de Malte] le 26 aoust 1541 avec les quatre galeres et une fregate qui fut lors jugée plus propre et facile d'estre tirée [à la remorque] que le brigantin, parce qu'elle n'estoit point empeschée de la poupe [, Hist. de St Jean de Jérus. p. 355, dans JAL]
    Ladite demi-heure passée, qu'on fasse la reveue et que les galeres dans lesquelles on mettra les esquifs et les petites fregates sortent promptement du port [, ib. t. II, p. 267]
    Il veid les fragates des ennemis aller et venir portans gens armez en terre [BEAUGUÉ, Guerre d'Écosse, II, 16]

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. et portug. fragata ; ital. fregata. On le trouve dans le poëte valencien Jayme Febrer et dans Boccace. Diez suppose qu'il peut venir de fabricata, et signifier la chose fabriquée, le bâtiment ; et alors le mot fragata (au lieu de fragada) serait venu de l'italien en espagnol. Jal le tire d'un mot grec signifiant bâtiments non pontés.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • FRÉGATE. - ÉTYM. Ajoutez : Feu M. le docteur Roulin ne pense pas que la frégate oiseau (pelecanus aquilus, L.) soit le même que la fregate navire. A cet égard, du Tertre est plus réservé que Buffon : " L'oyseau que les habitants des Indes nomment fregate (je crois à cause de la vitesse de son vol) n'a pas le corps plus gros qu'une poule (p. 305). " Le P. Raymond Breton, dans le Dictionnaire caraïbe-français, le nomme, il est vrai, fregate, mais, dans le Dictionnaire français-caraïbe, fregade. La fregate est mentionnée par Colomb dans son premier voyage en Amérique, où il la nomme rabo forcado, queue fourchue, dénomination qui lui convient fort bien. Dans un passage il la nomme seulement forcado, ce qui rappelle la fregade du P. Raymond Breton. Par ces raisons M. Roulin est porté à penser que fregade, fregate est une altération de forcado.

frégate

FRÉGATE. n. f. Bâtiment de guerre qui n'avait qu'une seule batterie couverte et qui portait de vingt à soixante bouches à feu. Les frégates ont été remplacées par les croiseurs.

Capitaine de frégate, Grade intermédiaire entre celui de capitaine de corvette et celui de capitaine de vaisseau et qui équivaut au grade de lieutenant-colonel.

En termes d'Histoire naturelle, il se dit d'un Oiseau de mer palmipède, d'une très grande envergure, et qui saisit à la surface de l'eau les poissons dont il se nourrit.

fregate

Fregate, C'est une espece de vaisseau de mer long et armé, moindre que le Brigantin, qu'on meine ordinairement à la suite des Galeres, pour envoyer descouvrir et porter nouvelles en diligence çà et là, dont aucuns le rendent par Celox, f. penac. Est la seconde espece de vaisseau de bas bord à bancs et avirons, plus grand que la Falouque: Car elle est de huit à neuf bancs de chasque bande ou costé, à un aviron et rameur pour banc, et moindre que le Brigantin, Aphractum. Duquel mot il semble estre tiré, dont l'usage estoit familier aux Rhodiens. Cicer. lib. 5. ad Attic. Epist. 11.

fregate


FREGATE, s. f. [1re et dern. e muet.] Vaisseau de guerre moindre et plus léger que les grands vaisseaux. = C'est aussi le nom d'un oiseau de mer.

fregate

*FREGATE, s. f. 1re e muet. Lisez Frégate, 1re é fermé.

Traductions

frégate

פריגאטה (נ)

frégate

Fregatte

frégate

fregat

frégate

frigate

frégate

fregata

frégate

護衛艦

frégate

Fregat

frégate

프리깃

frégate

fregatt

frégate

[fʀegat] nffrigate