frôlé, ée

FRÔLÉ, ÉE

(frô-lé, lée) part. passé de frôler
L'r se prononce en portant le bout de la langue jusqu'au haut du palais, de sorte qu'étant frôlée par l'air qui sort avec force, elle lui cède et revient toujours au même endroit [MOL., Bourg. II, 4]