frôlement

(Mot repris de frôlements)

frôlement

n.m.
Action de frôler ; bruit léger qui en résulte ; effleurement, frou-frou.

frôlement

(fʀolmɑ̃)
nom masculin
fait de toucher légèrement le frôlement du vent sur la peau

FRÔLEMENT

(frô-le-man) s. m.
Action de frôler, l'effet d'une chose qui frôle. Le frôlement de la langue contre le palais. Je sentis le frôlement de sa robe.
Tout l'air que le poumon chasse dans la trachée au moment de l'expiration est forcé d'enfiler l'ouverture étroite de la glotte, et c'est du frôlement de cet air contre les lèvres de celle-ci que dépend en général la formation de la voix [BONNET, Contempl. nat. Œuv. t : VIII, p. 33, note 2, dans POUGENS.]
Il [le pic noir] fait entendre aussi par intervalles un craquement ou plutôt un frôlement qu'il fait avec son bec en le secouant et le frottant rapidement contre les parois de son trou [BUFF., Ois. t. XIII, p. 67, dans POUGENS]
Terme de médecine. Frôlement péricardique ou bruit de frôlement, bruit qui se manifeste dans le cœur lorsque la surface séreuse péricardique est devenue rugueuse. Frôlement hydatique, voy. FRÉMISSEMENT.

ÉTYMOLOGIE

  • Frôler.

frôlement

FRÔLEMENT. n. m. Action de frôler, ou Effet d'une chose qui frôle. Le frôlement d'une aile. Le frôlement d'une robe.

frôlement


FRôLEMENT, s. m. FROLER, v. act. [Frôleman, frolé: 1re lon. au 1er, 2e e muet au 1er, é fer au 2d. — L'Acad. met un acc. circ. sur l'o dans les deux; mais cet o n'est long que devant l'e muet: il frôle, frôlera, etc. On ne doit donc pas mettre l'accent devant la syll. masc. Froler, Frolant, Frola, etc.] Froler, c'est toucher légèrement en passant. Frôlement, est l'action de froler, ou l'état de ce qui est frolé. "La balle lui frola les cheveux, le brâs. "Le frôlement de la balle lui a fait une légère contusion. "Ce n'est qu'un simple frôlement: il sera bientôt guéri.

Synonymes et Contraires

frôlement

nom masculin frôlement
Frottement léger.
Traductions

frôlement

[fʀolmɑ̃] nm (= contact) → light touch