fraudeur, euse

FRAUDEUR, EUSE

(frô-deur, deû-z') s. m. et f.
Celui, celle qui fait la fraude, qui soustrait aux droits ce qui en est passible. Les fraudeurs abondent sur la frontière.
La flottille, destinée à purger les côtes espagnoles de fraudeurs ou de pirates, et qui, hors de la saison des croisières, se tenait à la Vera Crux, fut supprimée en 1748 [RAYNAL, Hist. phil. XII, 11]

ÉTYMOLOGIE

  • Frauder.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • FRAUDEUR. Ajoutez : - HIST. XIVe s.
    Se les maistres du mestier treuvent drap ou piece en une laine mauvaise ou fraudeuse.... (1340) [VARIN, Arch. administr. de la ville de Reims, t. II, 2e part. p. 845]