fredonné, ée


Recherches associées à fredonné, ée: antipathique, chantonner, rengaine

FREDONNÉ, ÉE

(fre-do-né, née) part. passé de fredonner
Chanté en fredons.
Qu'aurait-on dit dans Athènes, si Œdipe et Oreste avaient, au moment de la reconnaissance, chanté de petits airs fredonnés et débité des comparaisons à Jocaste et à Électre ? [VOLT., Sémiram. Dissert.]
Par extension.
Ne comprenez-vous pas ce que j'appelle discours fredonnés, certains jeux de mots qui reviennent toujours comme des refrains ? [FÉN., t. XXI, p. 73]
Chanté entre les dents. Une chanson fredonnée.