freluche

(Mot repris de freluches)

FRELUCHE

(fre-lu-ch') s. f.
Petite houppe de soie sortant d'un bouton, d'un gland, etc. Ganse à freluche.
Nom de certains petits fils qui volent en l'air dans les beaux jours de l'été.
J'entreprendrais en un temps chaud et clair Le vain calcul des freluches de l'air [ST-AMAND, dans RICHELET]
S. f. plur.Fig. Choses frivoles et badines.
Jeu de cartes qui ressemble beaucoup à celui de l'emprunt.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Le suppliant avoit roignié ou coppé certains freloques et draps de divers couleurs [DU CANGE, flocus.]
  • XVe s.
    Car aujourd'hui de deux freluques De cheveux d'un petit monceau, Il semble qu'il y en ait jusques Au collet, et plein un boisseau [COQUILLART, les Droits nouveaux.]
    Ô vanae mulieres, deferunt secum mille farluge [BARLET, dans DU CANGE, farluge.]
    Pour ung virelan de noire monnoie, nommé au pays frelusques [choses de peu de valeur] [DU CANGE, ferlina.]

ÉTYMOLOGIE

  • Diez le rapproche de l'italien fanfaluca, fanfreluche ; mais on ne voit pas comment se serait perdue la syllabe fan. Comme on a dit aussi freloque, on peut y voir, ce semble, un composé du préfixe fre, fer, fra, et loque.

freluche

FRELUCHE. n. f. Petite houppe de soie, de laine sortant d'un bouton, du bout d'une ganse, etc. Bouton à freluche. Ganse à freluche.