frette

FRETTE1

(frè-t') s. f.
Lien de fer dont on garnit le moyeu des roues pour empêcher qu'il ne se fende. Cercle de fer dont on munit un pieu par la tête, afin qu'il résiste mieux aux coups du mouton. Viroles dont on arme certaines pelles de bois pour empêcher qu'elles ne s'écartent. On garnit aussi de frettes certains grands seaux pour les rendre plus solides. Terme d'artillerie. Spires d'acier qu'on applique sur les pièces dans la partie postérieure, afin d'en augmenter la résistance transversale. Terme de marine. Anneau de fer plat destiné à réunir les faisceaux des barres de fer ou d'autres matières.

ÉTYMOLOGIE

  • Génev. freppe. Diez y voit une contraction pour ferrette, petit morceau de fer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    FRETTE. Ajoutez : - REM. Dans l'artillerie, les frettes sont non pas des spires, mais des cercles.

FRETTE2

(frè-t') s. f.
Terme de blason. Barreaux entrelacés en filets.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Branches laciées par maniere de frete [enlacées de manière, en se croisant diagonalement, à former des losanges] [DE LABORDE, Émaux, p. 325]
    La terre de Boiere doit tous les ans de service deux arcs, deux fretes ferrées, et deux bousons, deux gelines et un chapel de roses [DU CANGE, frecta.]

ÉTYMOLOGIE

  • Frecta, frete, autre forme de flèche (voy. ce mot).

frette

FRETTE. n. f. T. d'Arts. Cercle de fer dont on entoure l'extrémité du moyeu des roues, la tête des pilotis, d'un mât, etc., pour empêcher qu'ils n'éclatent, qu'ils ne se fendent. La frette d'une bêche.

frette

FRETTE. n. f. T. de Blason. Pièce de l'écu formée de baguettes entrecroisées moitié dans le sens de la bande, moitié dans le sens de la barre.

Il se dit, en termes d'Architecture, d'un Ornement formé de demi-baguettes dessinant sur une surface plane des lignes brisées qui se coupent.

fretté

FRETTÉ, ÉE. adj. T. de Blason. Qui est garni d'une frette.
Traductions

frette

Bund, fret

frette

traste

frette

fret

frette

traste