fripé, ée


Recherches associées à fripé, ée: epopee

FRIPÉ, ÉE

(fri-pé, pée) part. passé de friper
Gâté en chiffonnant. Une robe fripée. Gâté par usure.
Il allait sur le Pont-neuf chercher les livres les plus fripés, dont la couverture était la plus déchirée, qui avaient le plus d'oreilles.... [FURETIÈRE, Rom. bourg. liv. II, p. 250]
Substantivement. Celui, celle dont les vêtements sont fripés ou en désordre. C'est un fripé.