friper

(Mot repris de friperiez)

friper

v.t.
1. Chiffonner : Elle a fripé son manteau en s'asseyant dessus froisser ; défroisser
2. Rider : Une peau fripée faner, flétrir

se friper

v.pr.
1. Devenir chiffonné, froissé : Cette jupe se fripe facilement.
2. Se rider : Son visage se fripe avec l'âge se faner, se flétrir

friper


Participe passé: fripé
Gérondif: fripant

Indicatif présent
je fripe
tu fripes
il/elle fripe
nous fripons
vous fripez
ils/elles fripent
Passé simple
je fripai
tu fripas
il/elle fripa
nous fripâmes
vous fripâtes
ils/elles fripèrent
Imparfait
je fripais
tu fripais
il/elle fripait
nous fripions
vous fripiez
ils/elles fripaient
Futur
je friperai
tu friperas
il/elle fripera
nous friperons
vous friperez
ils/elles friperont
Conditionnel présent
je friperais
tu friperais
il/elle friperait
nous friperions
vous friperiez
ils/elles friperaient
Subjonctif imparfait
je fripasse
tu fripasses
il/elle fripât
nous fripassions
vous fripassiez
ils/elles fripassent
Subjonctif présent
je fripe
tu fripes
il/elle fripe
nous fripions
vous fripiez
ils/elles fripent
Impératif
fripe (tu)
fripons (nous)
fripez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais fripé
tu avais fripé
il/elle avait fripé
nous avions fripé
vous aviez fripé
ils/elles avaient fripé
Futur antérieur
j'aurai fripé
tu auras fripé
il/elle aura fripé
nous aurons fripé
vous aurez fripé
ils/elles auront fripé
Passé composé
j'ai fripé
tu as fripé
il/elle a fripé
nous avons fripé
vous avez fripé
ils/elles ont fripé
Conditionnel passé
j'aurais fripé
tu aurais fripé
il/elle aurait fripé
nous aurions fripé
vous auriez fripé
ils/elles auraient fripé
Passé antérieur
j'eus fripé
tu eus fripé
il/elle eut fripé
nous eûmes fripé
vous eûtes fripé
ils/elles eurent fripé
Subjonctif passé
j'aie fripé
tu aies fripé
il/elle ait fripé
nous ayons fripé
vous ayez fripé
ils/elles aient fripé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse fripé
tu eusses fripé
il/elle eût fripé
nous eussions fripé
vous eussiez fripé
ils/elles eussent fripé

FRIPER

(fri-pé) v. a.
Chiffonner. Friper sa robe, son habit.
Gâter par usure. Cet enfant fripe ses hardes en peu de temps.
Familièrement. Dissiper en de folles ou vilaines dépenses. Cet homme a fripé tout son bien.
Populairement. Manger goulûment. Il aime à friper.
Les dieux du liquide élément, Conviés chez un de leur troupe, Sur le point de friper la soupe, Seront saisis d'étonnement [ST-AMANT, le Passage de Gibraltar, caprice héroï-comique, Œuvres, 1661, in-12, p. 421]
Fig.
Ma muse, à la fin du souper, Fait un ragoût de tous vos restes Qu'elle baille au temps à friper [ID., la Rome ridicule, Caprices, 1643, stances 57, p. 31]
Dérober, friponner.
Même j'étais si aveugle, qu'encore que j'en eusse trouvé la plupart [des vers] dans des comédies imprimées, dans la farce de Patelin et dans le roman de la Rose, d'où le pédant les avait fripés, je ne retranchais rien de la gloire que je lui donnais [, Francion, liv. IV, p. 140]
Se friper, v. réfl. Devenir chiffonné, usé. Cette étoffe se fripe en moins de rien.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Friper sa leçon [n'aller pas en classe] [OUDIN, Dict.]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, friper, lécher la sauce d'un plat avec sa langue, foupir, chiffonner ; wallon, friper, manger bien. Diez le tire du scandinave hripa, procéder avec grande hâte ; le changement de h en f ne fait pas difficulté ; mais le sens est-il satisfaisant ? D'autre part, friper, au sens de chiffonner, se confond avec ferpe, felpe, qui veut dire chiffon et aussi frange (Qui m'encombra de ceste frepe Et du bordon et de l'escharpe ? Ren. 11261), et qui correspond à l'italien et à l'espagnol felpa, sorte de peluche. Y a-t-il là deux mots : fripe, chiffon, et friper, ou n'est-ce qu'un seul mot ? Puis friper, user, et friper, manger, est-ce un seul mot, ou bien y a-t-il deux mots ? L'histoire de friper est obscure, d'autant plus qu'on manque d'exemples.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • FRIPER. - HIST. Ajoutez :
  • XIIIe s.
    Sez avoirs fu tous despendus, Et ses robes defelipprées [, Richars li biaus, V. 1906]
    (Defelipprées est composé de la préposition de, et d'un verbe felipprer, comme le témoigne feleprie, friperie. Felipprer est équivalent à friper).

ÉTYMOLOGIE

  • L'islandais hripa, agir tumultuairement, déjà contesté dans le Dictionnaire à cause du sens, est rejeté par M. Bugge, Romania, n° 10, p. 148, pour une raison décisive, c'est que hripa est un mot non ancien, mais nouveau dans l'islandais, où il signifie écrire avec grande hâte, proprement avoir des trous par où l'eau coule abondamment, du primitif hrip, sorte de corbeille. Il n'y a donc rien de commun entre hripa et friper. Dans mon Dictionnaire, j'incline à tirer friper du vieux franç. frepe, ferpe, felpe, qui veut dire chiffon, mais non avec assez de décision. M. Bugge a cette décision, et il a raison.

friper

FRIPER. v. tr. Chiffonner, défraîchir. Friper ses habits. Votre manteau est tout fripé. Vous avez fripé votre robe. Cette étoffe se fripe tout de suite. Par analogie, Un visage fripé.

friper


FRIPER, v. act. FRIPERIE, s. f. FRIPIER, IÉRE, s. m. et fém. [2e é fer. au 1er et au 3e, e muet au 2d, è moyen et long au dern. Trév. écrit ces deux mots avec deux p; l'Acad. avec un seul.] Friper (st. famil.) c'est chifoner, ou gâter, user. "Vous avez fripé votre collet, vos manchettes. "Votre habit est tout fripé. "Cet enfant fripe tous ses habits en peu de temps. = Figurément, consumer, dissiper en débauche. Il a fripé tout son bien dans trois ou quatre ans. = Fripe-sauce, goinfre, goulu; il est bâs.
   FRIPERIE, se dit du métier d'acheter, d'acomoder et de revendre de vieilles hardes, de vieux meubles. = Il se dit aussi du lieu où logent ceux qui font ce métier. = Fripier, ière, celui, celle qui se mêle de friperie. = Ces deux mots s'emploient au figuré, en parlant des ouvrages d'esprit; ce n'est qu'en style critique ou comique. "Ce n'est pas assez de savoir coûdre des lambeaux étrangers à son ouvrage, et dont on conoît dabord la friperie. L'Ab. Sabat. Trois Siècles, etc.
   Les fables romanciéres
   De ces fripiers d'impostures grossières.
       Rouss.
Se jeter, tomber, ou se mettre sur la friperie de quelqu'un; c'est, en style proverbial, parler de ses défauts, en dire du mal.

Synonymes et Contraires

friper

verbe friper
1.  Froisser une étoffe.
défriper, défroisser.
2.  Rider quelqu'un.
Traductions

friper

קימט (פיעל), ריפט (פיעל), רִפֵּטcrumple (fʀipe)
verbe transitif
faire des plis à friper son manteau