fripier, ière


Recherches associées à fripier, ière: friperie

FRIPIER, IÈRE

(fri-pié, piê-r') s. m. et f.
Celui, celle qui fait le commerce de friperie.
On trouverait encore à quelque vieux pilier Son dernier habit vert pendu chez le fripier [REGNARD, Sat. contre les maris.]
Adj. Un marchand fripier.
Fig. et familièrement. Fripier d'écrits, compilateur, plagiaire.
Allez, fripier d'écrits, impudent plagiaire [MOL., F. sav. III, 5]
Nom de plusieurs coquilles habitées par des animaux qui y agglutinent beaucoup de corps étrangers.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Les estaus des feupiers [DU CANGE, ferperius.]
    Nus [nul] ne puet estre frepier dedenz la banlieue de Paris, c'est à savoir vendeur ou achateur de robes viez ou langes.... [, Liv. des mét. 194]
  • XVe s.
    Que nulz frippiers ne porront rien tailler ne faire de neuf [, Ordonn. 1485]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. FRIPERIE.