frire

frire

v.t. [ lat. frigere ]
Faire cuire un aliment dans un corps gras bouillant : Il frit des pommes de terre.
v.i.
Cuire dans un corps gras bouillant, en parlant d'un aliment : Du poisson qui frit dans l'huile.
Faire frire qqch,
le frire : Nous faisons frire des beignets.

frire


Participe passé: frits
Gérondif: frit

Indicatif présent
je fris
tu fris
il/elle frit
Passé simple
Imparfait
Futur
je frirai
tu friras
il/elle frira
nous frirons
vous frirez
ils/elles friront
Conditionnel présent
je frirais
tu frirais
il/elle frirait
nous friraient
Subjonctif imparfait
Subjonctif présent
Impératif
fris (tu)
Plus-que-parfait
j'avais frits
tu avais frits
il/elle avait frits
nous avions frits
vous aviez frits
ils/elles avaient frits
Futur antérieur
j'aurai frits
tu auras frits
il/elle aura frits
nous aurons frits
vous aurez frits
ils/elles auront frits
Passé composé
j'ai frits
tu as frits
il/elle a frits
nous avons frits
vous avez frits
ils/elles ont frits
Conditionnel passé
j'aurais frits
tu aurais frits
il/elle aurait frits
nous aurions frits
vous auriez frits
ils/elles auraient frits
Passé antérieur
j'eus frits
tu eus frits
il/elle eut frits
nous eûmes frits
vous eûtes frits
ils/elles eurent frits
Subjonctif passé
j'aie frits
tu aies frits
il/elle ait frits
nous ayons frits
vous ayez frits
ils/elles aient frits
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse frits
tu eusses frits
il/elle eût frits
nous eussions frits
vous eussiez frits
ils/elles eussent frits

FRIRE

(fri-r') , je fris, tu fris, il frit ; point de pluriel ; je frirai, tu friras, il frira, nous frirons, vous frirez, ils friront ; je frirais, tu frirais, il frirait, nous fririons, vous fririez, ils friraient ; à l'impératif, fris ; au participe, frit, frite ; on supplée les autres formes au moyen des temps du verbe faire et de l'infinitif frire : nous faisons frire ; que je fasse frire, que je fisse frire, etc. v. a.
Mettre du beurre, de l'huile, ou de la graisse dans une poêle, faire bien chauffer et faire cuire dedans. Frire des côtelettes, des soles.
Poisson, mon bel ami, qui faites le prêcheur.... Dès ce soir on vous fera frire [LA FONT., Fabl. V, 3]
Familièrement. Il n'y a rien à frire, il n'y a pas de quoi frire dans cette maison, c'est-à-dire il ne s'y trouve rien à manger.
Tout se mit à brouter les bois du voisinage ; La pitance du cerf en déchut de beaucoup ; Il ne trouva plus rien à frire [LA FONT., Fabl. XII, 6]
Dans le sens contraire : voilà de quoi frire, c'est-à-dire voilà de quoi manger.
Devers le soir soûl il était, Revenait au logis de Tyrrhe, Pour y chercher encore à frire [SCARR., Virg. VII]
Fig. N'avoir plus de quoi frire, n'avoir plus de bien, de ressource. Fig. Il n'y a rien à frire dans cette affaire, elle n'offre aucun profit à faire.
V. n. Se cuire dans la poêle. Une sole qui frit. Le beurre frit dans la poêle.
Se frire, v. réfl. Être frit. Le poisson se frit, vous allez déjeuner.

PROVERBE

    Ris, Jean, on te frit des œufs, se dit pour se moquer d'un niais qui rit sans sujet.
-REM. On ne voit pas vraiment pourquoi ce verbe est défectif et ne se conjugue pas comme rire : nous frions, vous friez ; je friais ; que je frie ; que je frisse ; friant.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Moult saurai bien un mengier conraer [préparer], Frire un poisson, et un oisel torner [, Bat. d'Aleschans, v. 3577]
  • XIIIe s.
    Li lechierres fremist et art, Et tot se frit de lecherie, Mais n'en touche une seule mie [, Ren. 7297]
    Et sachés que du regarder Feras ton cuer frire et larder, Et tout adès en regardant Aviveras le feu ardant [, la Rose, 2356]
    Et il despendoit volentiers, Et tous jors ert en ribaudie, Tretout frioit de lecherie [, ib. 14730]
    Tos trembla dusqu'en terre, quant prist son gonfanon, Trestos li sans li frit del chief dusqu'au talon [, Ch. d'Ant. II, 608]
  • XIVe s.
    Quant il advient qu'ils vivent longuement en telle esperance et n'en pevent venir à chief, ains meurent en celle folle bée où ils frisent et ardent tous en tel convoiteux espoir [, Ménagier, I, 3]
    Aiez du percil et frisiez en beurre [, ib. II, 5]
    L'on n'eust pas frist cinq œufs que l'on vit.... [, Girart de Ross. v. 4843]
  • XVe s.
    Loin de chault feu je ne cesse de frire [CH. D'ORL., Ball. (Simonet Caillau), 115]
    Ce seroit trop vilaine perte, Et l'oust [armée] des François seroit frit [, Myst. du siége d'Orléans, p. 481]
    Medesins et ciurgiens M'ont eu long-temps en leur liens ; Maintenant, quant je n'ai que frire, Que riens n'a en ma tirelire, Par m'ame ils n'ont cure de moi [, Mir. de St Genev]
    Tant est on franc que tout se frit [VILLON, Ball.]
  • XVIe s.
    Avoir de quoy frire [MONT., I, 98]
    Ce n'est pas pour vous que l'on frit ces œufs [TAHUREAU, Dial. p. 25, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. frire et fregir ; catal. fregir ; espagn. freir ; portug. frigir ; ital. friggere ; du latin frigere ( le 1er e prend un accent bref), frire, qui se rattache aux mots grecs traduit par sécher et rôtissoire, radical sanscrit bhrij ( i avec un accent bref), cuire, frire, le même que bhraj ( a avec un accent long), brûler, briller. On voit par l'historique comment frire a pu donner à son participe le sens de friand (voy. ce mot).

frire

FRIRE. v. tr. Faire cuire dans une poêle avec du beurre, du saindoux ou de l'huile. Ce verbe n'est guère usité qu'à l'infinitif et au participe passé. Poisson à frire. Faire frire une sole, des goujons. Pâte frite. Pommes de terre frites et, par abréviation populaire, Frites.

Fig. et pop., N'avoir plus de quoi frire, Être ruiné. Il n'y a rien à frire dans cette maison, dans cette affaire, Il n'y a rien à gagner dans cette maison, dans cette affaire.

Fig. et pop., Cet homme est frit, Il est ruiné, perdu. Tout est frit, Tout a été mangé, dissipé, il ne reste plus rien.

Il signifie aussi intransitivement Se cuire dans la poêle. Le beurre frit dans la poêle. La cuisinière a mis le poisson à frire.

frire

Frire, Frigere.

Frire avec d'autres, Infrigere.

frire


FRIRE, v. act. [1re lon. 2ee muet.] Faire cuire dans une poile avec du beurre, du vin doux, ou de l' huile bouillante. Frire des soles, du merlan, des oeufs, etc.
   Rem. Ce verbe n'est d'usage qu'au sing. du prés. de l'indicatif; je fris, tu fris, il frit; au futur, je frirai, etc. et aux temps composés, j'ai frit, j'avais frit, etc. Pour supléer à ce qui manque à ce verbe, on se sert des tems du V. Faire, joints à l'infinitif de frire: je faisais frire, je fîs frire; faites frire; que je fasse, je fisse frire; faisant frire.
   On dit, proverbialement, il n'a plus de quoi frire, il n'y a plus rien à frire, il est ruiné: il n'y a plus à manger, à profiter.
   La pitance du cerf déchut de beaucoup:
   Il ne trouva plus rien à frire.
       La Fontaine.
Il est frit, il est ruiné; tout est frit, tout est perdu. Ces deux-ci sont populaires.
   Tout homme qui la voit est frit.
       Voiture.
C'est du bâs comique.

frire

*FRIRE, etc. Faire cuire, etc. avec du vin-doux, etc. lisez, avec du sain-doux.

Traductions

frire

(fʀiʀ)
verbe transitif
cuire dans l'huile chaude frire des pommes de terre

frire

braten, backen, frittieren, brutzelnfry, burn, tremble, deep-frybakken, fruiten, friturenטיגן (פיעל), טִגֵּןbakfregirfritifreír, freir, fritar, freír en aceite abundantefriggeresteke, frityrstekefritar, frigir, fritar em óleo/azeite abundante, fritar imersoprăjiيَقْلي, يَقْلِي قلياً عميقاًfritovat, smažitfriturestege, stegeτηγανίζωpaistaa, paistaa rasvassapohati, pržiti油で揚げる기름을 듬뿍 넣고 튀기다, 튀기다usmażyć, usmażyć na głębokim tłuszczuжарить, жарить во фритюреfritera, stekaทอด, ทอดอาหารที่มีน้ำมันมากkızartma, kızartmakrán, rán ngập mỡ油炸魚苗
verbe intransitif
faire frire des œufs

frire

[fʀiʀ]
vt (aussi faire frire) → to fry
Faites frire les boulettes dans de l'huile très chaude → Fry the meatballs in very hot oil.
vi [oignon, poisson] → to fry