fritte

FRITTE

(fri-t') s. f.
Terme de verrerie. Mélange de substances terreuses et de substances salines auquel on a fait éprouver un commencement de fusion pour en former le verre.
On sait que les porcelaines de France ne sont faites, ainsi que celles d'Angleterre, qu'avec des frittes, c'est-à-dire avec des pierres infusibles par elles-mêmes auxquelles on fait prendre un commencement de fusion en y joignant une quantité de sel plus ou moins considérable [RAYNAL, Hist. phil. V, 27]
Action de cuire ce mélange. Le temps employé à la cuisson du verre.
Sorte de calcination qu'on fait subir à l'acétate de soude pour y détruire une certaine quantité de goudron qui résulte de la carbonisation du bois pendant la préparation de ce sel.
Terme de minéralogie. Substances diverses qui sont le produit d'une vitrification imparfaite, naturelle ou artificielle, ou du moins qui en offrent l'apparence.
Dans certaines usines on donne le nom de frittes aux scories.

ÉTYMOLOGIE

  • Frit.

fritte

FRITTE. n. f. T. de Verrerie. Mélange de substances terreuses et de substances salines auquel on a fait subir un commencement de fusion pour en former le verre.

Il se dit aussi de l'Action de cuire ce mélange.