froissé, ée

FROISSÉ, ÉE

(froi-sé, sée) part. passé de froisser
Qui a subi une pression et un commencement d'écrasement. Des olives froissées.
Meurtri.
Il [Jésus] souffre comme la victime qui doit être détruite et froissée de coups [BOSSUET, 1er sermon, Compass. de la Ste Vierge, préambule.]
Par extension.
Je vous avoue que je ne puis voir sans joie dans cet auteur [Montaigne] la superbe raison si invinciblement froissée par ses propres armes [PASC., Entretien avec Saci.]
Chiffonné, qui a reçu des plis irréguliers.
Avec du linge et des habits froissés, pour avoir passé deux nuits sur mon lit sans m'être déshabillée [MARIV., Marianne, 9e part.]
Fig. Offensé. Froissé par des insinuations désobligeantes.