froisser

(Mot repris de froissante)

froisser

v.t. [ lat. pop. frustiare, de frustum, morceau ]
1. Faire prendre des faux plis ; friper : Elle a froissé son pantalon en lin chiffonner ; défriper, défroisser
2. Heurter par manque de tact ; blesser moralement : Ton refus l'a froissée offenser ; flatter
3. Meurtrir par une pression violente ; endommager par un choc : Froisser un muscle contusionner cabosser

se froisser

v.pr.
Se vexer : Elle se froisse facilement.
Se froisser un muscle, un nerf,
le distendre à l'occasion d'un effort, d'un faux mouvement.

froisser


Participe passé: froissé
Gérondif: froissant

Indicatif présent
je froisse
tu froisses
il/elle froisse
nous froissons
vous froissez
ils/elles froissent
Passé simple
je froissai
tu froissas
il/elle froissa
nous froissâmes
vous froissâtes
ils/elles froissèrent
Imparfait
je froissais
tu froissais
il/elle froissait
nous froissions
vous froissiez
ils/elles froissaient
Futur
je froisserai
tu froisseras
il/elle froissera
nous froisserons
vous froisserez
ils/elles froisseront
Conditionnel présent
je froisserais
tu froisserais
il/elle froisserait
nous froisserions
vous froisseriez
ils/elles froisseraient
Subjonctif imparfait
je froissasse
tu froissasses
il/elle froissât
nous froissassions
vous froissassiez
ils/elles froissassent
Subjonctif présent
je froisse
tu froisses
il/elle froisse
nous froissions
vous froissiez
ils/elles froissent
Impératif
froisse (tu)
froissons (nous)
froissez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais froissé
tu avais froissé
il/elle avait froissé
nous avions froissé
vous aviez froissé
ils/elles avaient froissé
Futur antérieur
j'aurai froissé
tu auras froissé
il/elle aura froissé
nous aurons froissé
vous aurez froissé
ils/elles auront froissé
Passé composé
j'ai froissé
tu as froissé
il/elle a froissé
nous avons froissé
vous avez froissé
ils/elles ont froissé
Conditionnel passé
j'aurais froissé
tu aurais froissé
il/elle aurait froissé
nous aurions froissé
vous auriez froissé
ils/elles auraient froissé
Passé antérieur
j'eus froissé
tu eus froissé
il/elle eut froissé
nous eûmes froissé
vous eûtes froissé
ils/elles eurent froissé
Subjonctif passé
j'aie froissé
tu aies froissé
il/elle ait froissé
nous ayons froissé
vous ayez froissé
ils/elles aient froissé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse froissé
tu eusses froissé
il/elle eût froissé
nous eussions froissé
vous eussiez froissé
ils/elles eussent froissé

FROISSER

(froi-sé) v. a.
Frotter fortement, de manière à produire un commencement d'écrasement. Froisser des cailloux les uns contre les autres. Froisser des épis, en faire sortir le grain par la pression.
Si vous entrez dans les blés de votre ami, vous en pourrez cueillir des épis et les froisser avec la main ; mais vous n'en pourrez couper avec la faucille [SACI, Bible, Deutéron. XXIII, 25]
Chiffonner, faire prendre des plis irréguliers. Froisser du drap, du papier.
Meurtrir par une pression violente, par un choc.
À grands coups de gaule Le pèlerin vous lui froisse une épaule [LA FONT., Coc.]
Pour donner la perfection au sacrifice que devait le divin Jésus à la justice divine, il fallait qu'il fût encore froissé de ce dernier coup ; et c'est ce que le prophète a voulu dire dans ce passage qui s'entend de lui à la lettre : Dominus voluit conterere eum in infirmitate [BOSSUET, 1er sermon, Passion de J. C. 3]
L'un me heurte d'un ais dont je suis tout froissé [BOILEAU, Sat. VI]
Se froisser un membre, avoir un membre froissé par.
Ragotin, suivant la pente naturelle des corps pesants, se trouva sur le cou du cheval et s'y froissa le nez [SCARR., Rom. com. I, 19]
Fig. Offenser, choquer. Ces mesures froissent beaucoup d'intérêts.
Pour froisser mon attente, en ce bord étranger [RÉGNIER, Sat. III]
Se froisser, v. réfl. Être froissé, être presque écrasé, meurtri.
Et que tout se froissât d'une étrange tempête [RÉGNIER, Sat. XVI]
Fig. Se piquer, prendre de l'humeur. Il s'est froissé pour peu de chose.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    E qui fruisse la pais le roi [, Lois de Guill. 3]
    Od [avec] vos caables [machines de guerre] avez fruisset ses murs [, Ch. de Rol. XVI]
    [Ils] Fruissent images et toutes les idoles [, ib. CCLXVIII]
  • XIIe s.
    D'une oevre en autre [il] lui a fraite et froissie [sa targe] [, Ronc. p. 136]
    Là veïssiés fier estor et pesant ; Tant escu fendre, tante lance froissant, Et desrompu tant hauberc jazerant [, Raoul de C. 158]
  • XIIIe s.
    Qui me tient que je ne vous froisse Les os cum à poucin en paste, à ce pestel [pilon] ou à cest haste [broche] ? [, la Rose, 9398]
  • XIVe s.
    Et firent lever leurs engins, Et froesser grant part des chemins [, Le liv. du bon duc Jehan, 1005]
  • XVe s.
    Et vous dis que du jet d'amont le chanoine de Robersart reçut maint dur horion, dont il fut durement blessé et froissé [FROISS., II, II, 131]
    Firent tant les Sarrazins que ils froisserent une des echelles des grands fais des pierres qu'ils lançoient [, Bouciq. I, 23]
    Ce bahut me semble bien petit pour y mettre vos robes bien à l'aise sans les froisser [LOUIS XI, Nouv. XXVII]
  • XVIe s.
    Il alla donner de la teste tant qu'il peust contre un des degrez où l'on se seit au theatre, cuidant se froisser toute la teste pour mourir promptement [AMYOT, Timol. 45]
    Les autres [navires] venoient à se froisser et briser contre les rochers [ID., Marcell. 24]
    ....Le son diabolique des canons et harquebuses, qui font trembler la terre, froisser l'air d'alentour [RONS., 587]
    ....Maniant doucement les abricots sans les froixer [O. DE SERRES, 861]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, freusser, faire du bruit à travers les branches (le gibier est là, l'entendez-vous freusser dans le bois ?) ; wall. frohî ; namur. frochì ; Hainaut, frossier. On le tire ordinairement du latin fressus, brisé, concassé, de frendere, ou de frictiare, forme fictive dérivée de fricare, frotter ; mais cela ne rend pas compte de ui ou oi qui appartiennent à ce verbe. Les deux ss paraissent indiquer st, comme dans brosse ; or on trouve dans le bas-latin frussura domus, bris de maison, frussura, terre mise en culture, frustrare, racler, mettre en pièces, frustura terrae, morceau de terre, dit aussi fraustrum et frostrum. Tout cela indique, ce semble, que fruisser ou froisser provient du latin frustum, morceau, d'où barbarement, frustrare, mettre en morceaux.

froisser

FROISSER. v. tr. Frotter fortement, meurtrir par une pression violente. Il s'est froissé un nerf. Froisser une artère, La comprimer fortement pour arrêter une hémorragie.

En termes d'Escrime, il signifie Exercer une brusque pression contre le fleuret de l'adversaire.

Il signifie encore Chiffonner. Froisser du papier. Froisser du drap, du satin. Froisser des fleurs dans sa main.

Il signifie figurément Blesser, heurter, choquer, surtout en parlant d'intérêts, d'opinions, de sentiments, etc. Ces menaces froissent beaucoup d'intérêts différents. Il ne faut pas froisser les opinions de ceux qu'on veut persuader. Par extension, on dit dans le même sens Froisser quelqu'un.

SE FROISSER signifie Se piquer, prendre de l'humeur. Il s'est froissé de peu de chose. Il se froisse d'un rien.

froisser

Froisser, act. acut. Est mettre en menuës pieces, comme en ces vers: Qui voudra voir maintes lances briser, Harnois froisser, escus tailler et fendre. Conscindere. Il vient de Frango, plustost que de Fraceo, ou Fracesco Latins. Combien qu'il se prenne aussi pour meurtrir de coups. Car Froissé signifie aussi tout moulu de coups, Contusus, Conquassatus, et foulé, Calcibus contritus.

Froisser ensemble, Collidere.

Synonymes et Contraires

froisser

verbe froisser
1.  Endommager en plissant.

froisser (se)

verbe pronominal froisser (se)
1.  Prendre de faux plis.
2.  Être blessé dans son amour-propre.
Traductions

froisser

zerknittern, zerknüllen, knittern, sekkierencrease, crinkle, crumple, crumble, crush, screw up, rumple, ruffleverkreukelen, frommelen, kreukelen, verfomfaaien, verfrommelen, beledigen, kapot drukken, kneuzen, kreuken, kwetsen, plettenעקץ (פ'), צ'קמק (פיעל), קימט (פיעל), ריפט (פיעל), קִמֵּט, רִפֵּטĉifiajar, arrugar, estrujaramarfanhar, amarrotar, amassar弄皱, 挫伤τσαλακώνωкомкатьfregare, impermalire, raggrinzare, sgualcire, urtare (fʀwase)
verbe transitif
1. faire des plis à qqch froisser une feuille de papier
2. figuré blesser qqn dans son honneur Je ne voudrais pas vous froisser.

froisser

[fʀwase] vt
[+ tissu] → to crease
(fig) [+ personne] → to hurt, to offend [fʀwase]
vpr/pass [tissu] → to crease
Ce tissu se froisse très facilement → This material creases very easily.
vpr/vi (= se vexer) → to take offence (Grande-Bretagne), to take offense (USA)
Paul se froisse très facilement → Paul's very quick to take offence.
vpr/vt [+ muscle, tissu] se froisser un muscle → to strain a muscle