froissis

FROISSIS

(froi-sî) s. m.
Bruit que produisent des choses qui se froissent.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Là oïssiez noises et criz, Et de lances grant frosseïz [, Rou, v. 13690]
  • XVe s.
    Ilz oyrent les fueilles trembler ou les arbres bruire ; si arresterent souvent en escoutant s'ilz orroient quelque froisseiz [, le Jouvencel, f° 20, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Le bris des espées, le froissis despiques et hallebardes [SULLY, Mém. t. I, p. 130, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Froisser.

froissis

Froissis, Pulsatio, Contusio.

Froissis contre quelque chose, Illisus, huius illisus.

Un froissis et bruit violent tel que font les arbres qui s'esclatent et rompent, et les maisons en tombant, Fragor.

Froissis de corps, Conflictus corporum.

Le froissis d'une navire contre un roch, Conquassatio.

Le froissis des causes la ou le narré des parties vient à se contredire, Causarum conflictio.