froissure

(Mot repris de froissures)

FROISSURE

(froi-su-r') s. m.
Impression produite sur un corps par le froissement. La froissure d'une étoffe.
Il [le mot de contrition] veut dire brisure et froissure, comme quand une pierre est brisée et comme réduite en poudre [BOSSUET, Catéch. de Meaux, Instruct. pour la pénit. 2]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Doit l'en fere droit des choses qui sont en peril.... et de ce que l'en ravist de arson, de trebucheiz et de froiseure, de nef prise.... [, Liv. de just. 97]
  • XIVe s.
    Le quart traitié [de chirurgie] sera des froisseures [H. DE MONDEVILLE, f° 4]
  • XVIe s.
    Et pour l'ennuy, la froissure et l'ahan [MAROT, IV, 71]

ÉTYMOLOGIE

  • Froisser.

froissure

FROISSURE. n. f. Impression qui demeure à un corps qui a été froissé. Il sera facile de guérir cette froissure. La froissure de cette étoffe ne disparaîtrait pas sous le fer.

froissure

Froissure, Collisus, huius collisus.