fronteau


Recherches associées à fronteau: fronton

FRONTEAU

(fron-tô) s. m.
Sorte de bandeau appliqué sur le front. Mettre un fronteau à un enfant.
Lui composer un fronteau où il entre du sel ; le sel est le symbole de la sagesse [MOL., Pourceaug. I, 11]
Il se dit surtout d'un bandeau que se mettent les Juifs autour du front, et qui porte en inscription le nom de Dieu ou quelque passage de l'Écriture. Quand les Juifs prient Dieu dans leur synagogue, ils se mettent le fronteau.
Fronteau ou frontal, partie de la têtière qui passe au-dessus des yeux du cheval. Morceau de drap noir sur le front d'un cheval harnaché en deuil.
Terme d'architecture. Petit fronton qu'on met quelquefois au-dessus des petites portes ou des fenêtres.
Terme de marine. Planche sculptée dont on recouvre extérieurement la face verticale du barrot ou de la poutre qui termine, en dedans du vaisseau, ou chacun des gaillards, ou la dunette. Fronteau de volée, petite saillie arrondie qu'on laisse sur la banquière du pont, immédiatement au-dessus de chaque sabord pour recevoir la volée du canon et l'appuyer à la serre.
Terme d'artillerie. Fronteau de mire, espèce de collier de bois qu'on plaçait autour du collet d'une pièce pour servir à la pointer juste.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Un fronteau d'or à blanches violettes, où il y a deux balays [DU CANGE, fronteria.]
    Un petit frontel de perles [DE LABORDE, Émaux, p. 325]
  • XVe s.
    [à une fille il faut] Manteaux, anneaux, peleteries, Menu ver, gris, chapel d'or gay, Fronteaulx, couronne.... [EUST. DESCH., Poésies mss. f° 305]
  • XVIe s.
    Martiques estant couché sur le flasque d'un canon pour conteroller le pointeur, sans fronteau, une balle d'arquebue bricolla sur la piece et lui perça la teste [D'AUB., Hist. I, 312]

ÉTYMOLOGIE

  • Front ; Berry, frontiau, bourrelet d'enfant ; provenç. et espagn. frontal ; ital. frontale.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    FRONTEAU.
    Terme d'artillerie. Ajoutez : Aujourd'hui, masse en métal, portant un guidon à sa partie supérieure, et fixée sur certaines pièces, un peu en avant des tourillons.
    Nom, dans quelques provinces, du bourrelet qu'on met sur la tête des petits enfants pour les garantir dans leurs chutes, [, Gloss. aunisien, p. 109]

fronteau

FRONTEAU. n. m. Sorte de bandeau que les Juifs se mettent sur le front pour prier dans une synagogue.

FRONTEAU ou FRONTAIL, en parlant des Chevaux, se dit de Cette partie de la têtière qui passe au-dessus des yeux du cheval. Il se dit également du Morceau de drap noir dont on couvre le front d'un cheval dans les cérémonies funèbres.

Il se dit encore, en termes d'Architecture, du Petit fronton qui surmonte une fenêtre.

fronteau

Un fronteau, Pittacium.

Traductions