fruitier, ière


Recherches associées à fruitier, ière: fruitiere

FRUITIER, IÈRE1

(frui-tié, tiè-r') adj.
Qui produit du fruit.
Les collines étaient chargées de ceps de vigne et d'arbres fruitiers [FÉN., t. XIX, p. 114]
Substantivement (cet emploi est un archaïsme ; voy. l'historique).
Il dit que tout arbre infertile Lui semblait un arbre inutile ; Qu'il ne voulait plus en souffrir, Et qu'il était résolu de remplir Son jardin de fruitiers, pour enrichir sa table [LA FONT., Œuvres inédites, publiées par Lacroix, 1863, p. 25]
Jardin fruitier, jardin planté d'arbres à fruit.
Qui est semé de pépins. Terre fruitière.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La terre produit verdure, arbres fruitiers [PARÉ, XXIV, 2]
    Celle est la façon de toutes sortes de vins fruitiers, estant les pommes et poires guides des autres fruits [O. DE SERRES, 251]
    ....Les fruictiers qui ont bien touts quelque naturel à part, lequel ils gardent bien si on les laisse venir ; mais ils le laissent aussi tost pour porter d'autres fruicts estrengiers et non les leurs, selon qu'on les ente [LA BOÉTIE, Servit. volont.]
    Une haute montaigne pleine de fruictiers et arbres verdoyants [MONT., IV, 13]

ÉTYMOLOGIE

  • Fruit ; provenç. fruchier, fruitier ; catal. fruyter ; espag. fructero, frutero ; portug. fruteiro.

FRUITIER, IÈRE2

(frui-tié, tiè-r') s. m. et f.
Celui, celle qui vend du fruit, des légumes.
S. m. Jardin rempli uniquement d'arbres fruitiers. On dit plutôt verger.
Endroit où l'on garde le fruit.
Chez les paysans la huche et le fruitier sont toujours ouverts [J. J. ROUSS., Ém. II]
Traité sur les fruits.
S. f. Fruitière, société, association formée pour la confection des fromages, dans le Jura.
S. m. Fruitier, celui qui fait les fromages, en Franche-Comté.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Varlet du fruictier de monseigneur Loys de France [, Chr. de St Denis, t. II, f° 192, dans LACURNE]
  • XVe s.
    Certes la femme d'un fruitier Qui vent son fruit en my la ville Seroit plus aise que telz mille Comme je suy, et est sanz doubte [E. DESCH., Miroir du mariage]
  • XVIe s.
    Le fruitiez autrement appelé verger est celui qui estant planté de toutes sortes d'arbres.... [O. DE SERRES, 501]
    Deux grandz fruitiers d'argent cizellé, vermeil doré, percé à jour, pesant trente-six marcs [DE LABORDE, Émaux, p. 326]

ÉTYMOLOGIE

  • Fruit.