frusquin

FRUSQUIN

(fru-skin) s. m.
Terme populaire. Ce qu'on a d'argent, l'avoir en général.
Puis dans deux petits sacs mettant tout son frusquin [SÉNECÉ, le Serpent mangeur de kaïmac.]
On dit aussi saint-frusquin. Il a mangé tout son saint-frusquin.

ÉTYMOLOGIE

  • Génev. saint frisquin, le frisquin. D'après Charles Nisard, frusquin signifie proprement vêtement, et est une altération de fûtaine, fustaine, fustain (Revue de l'Instr. publ. 22 nov. 1860). Mais cela n'est appuyé ni par des intermédiaires ni par la forme du mot (l'r n'étant pas dans fustaine). Quant au mot saint placé devant, il n'a rien que de très ordinaire ; les habitudes dévotieuses de nos pères leur avaient fait placer le mot saint devant divers substantifs ou adjectifs, sans autre intention que d'y fixer l'attention : saint-lâche, patron des paresseux, sainte-n'y-touche, etc.

frusquin

FRUSQUIN. n. m. Ce qu'un homme a d'argent et de nippes. Il a perdu tout son frusquin, son saint-frusquin. Il est populaire.

frusquin


*FRUSQUIN, s. m. Terme populaire. "Il a perdu tout son frusquin, ce qu'il avait d'argent et de nipes.