fulminer

(Mot repris de fulminent)

fulminer

v.i. [ lat. fulminare, foudroyer ]
Sout. Proférer des invectives, des reproches, des menaces : Il fulmine contre les abus se déchaîner, pester, tempêter, tonner
v.t.
Litt. Formuler avec véhémence : Il fulmine des critiques terribles à l'égard de ses voisins vomir

fulminer

(fylmine)
verbe intransitif
exprimer sa colère Il a fulminé contre ses collègues.

fulminer


Participe passé: fulminé
Gérondif: fulminant

Indicatif présent
je fulmine
tu fulmines
il/elle fulmine
nous fulminons
vous fulminez
ils/elles fulminent
Passé simple
je fulminai
tu fulminas
il/elle fulmina
nous fulminâmes
vous fulminâtes
ils/elles fulminèrent
Imparfait
je fulminais
tu fulminais
il/elle fulminait
nous fulminions
vous fulminiez
ils/elles fulminaient
Futur
je fulminerai
tu fulmineras
il/elle fulminera
nous fulminerons
vous fulminerez
ils/elles fulmineront
Conditionnel présent
je fulminerais
tu fulminerais
il/elle fulminerait
nous fulminerions
vous fulmineriez
ils/elles fulmineraient
Subjonctif imparfait
je fulminasse
tu fulminasses
il/elle fulminât
nous fulminassions
vous fulminassiez
ils/elles fulminassent
Subjonctif présent
je fulmine
tu fulmines
il/elle fulmine
nous fulminions
vous fulminiez
ils/elles fulminent
Impératif
fulmine (tu)
fulminons (nous)
fulminez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais fulminé
tu avais fulminé
il/elle avait fulminé
nous avions fulminé
vous aviez fulminé
ils/elles avaient fulminé
Futur antérieur
j'aurai fulminé
tu auras fulminé
il/elle aura fulminé
nous aurons fulminé
vous aurez fulminé
ils/elles auront fulminé
Passé composé
j'ai fulminé
tu as fulminé
il/elle a fulminé
nous avons fulminé
vous avez fulminé
ils/elles ont fulminé
Conditionnel passé
j'aurais fulminé
tu aurais fulminé
il/elle aurait fulminé
nous aurions fulminé
vous auriez fulminé
ils/elles auraient fulminé
Passé antérieur
j'eus fulminé
tu eus fulminé
il/elle eut fulminé
nous eûmes fulminé
vous eûtes fulminé
ils/elles eurent fulminé
Subjonctif passé
j'aie fulminé
tu aies fulminé
il/elle ait fulminé
nous ayons fulminé
vous ayez fulminé
ils/elles aient fulminé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse fulminé
tu eusses fulminé
il/elle eût fulminé
nous eussions fulminé
vous eussiez fulminé
ils/elles eussent fulminé

FULMINER

(ful-mi-né) v. n.
Lancer la foudre et les éclairs.
Quelle sorte de vengeance ! quoi, fallait-il fulminer et le prendre d'un ton si haut pour abattre si peu de chose ? [BOSSUET, la Vallière.]
Terme de chimie. Faire explosion, détoner. Un très léger échauffement fait fulminer cette substance.
L'or fulmine avant d'être chauffé jusqu'au rouge, dans les vaisseaux clos comme en plein air [BUFF., Min. t. IV, p. 250, dans POUGENS]
Fig. S'emporter en violentes menaces, en violents reproches.
C'est en vain qu'il fulmine à cette affreuse vue [CORN., Attila, V, 6]
Il pesta, fulmina, lui défendit sa vue [TH. CORN., D. Carl. d'Avalos, II, 6]
C'est pourquoi saint Paul exhortait son disciple Timothée à reprocher, à menacer, à fulminer, plutôt qu'à consoler [BOURDAL., 4e dim. après Pâques, Dominic. t. II, p. 138]
Il fulmine et ne veut rien finir aujourd'hui [DUFRESNY, Réconc. norm. V, 1]
V. a.Terme de droit canon. Publier un acte de condamnation avec certaines formalités.
L'évèque d'Agrigente, sans information ni délai aucun, fulmina une excommunication [SAINT-SIMON, 437, 70]
Dans ce temps-là même le pape Sixte-Quint fulmine contre le roi de Navarre et le prince de Condé cette fameuse bulle dans laquelle il les appelle génération bâtarde et détestable de la maison de Bourbon [VOLT., Mœurs, 173]
Il s'attendait à me trouver fort effrayé du décret que la Sorbonne allait fulminer contre moi [MARMONTEL, Mém. VIII]
Par extension.
Et si ma bouche encor n'en fulmine l'arrêt, Rends grâces à ma sœur qui prend ton intérêt [CORN., Tois. d'or, II, 2]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Fulminer des execrations [AMYOT, Alc. 68]
    Le pape l'avoit fulminé comme heretique [M. DU BELL., 576]

ÉTYMOLOGIE

  • Prov. et esp. fulminar ; ital. fulminare, du lat. fulminare, fulminer (voy. FULMINAL).

fulminer

FULMINER. v. intr. T. de Chimie. Faire explosion. Cette composition, cette poudre fulmine au moindre choc. La moindre pression la fait fulminer.

Il signifie au figuré Invectiver contre quelqu'un avec menaces. Il fulmine étrangement contre vous. Il est en colère, il fulmine, il tempête.

Il s'emploie aussi comme verbe transitif, en termes de Droit canon, et signifie Lancer une condamnation. Fulminer des bulles. Fulminer une sentence d'excommunication.

Synonymes et Contraires

fulminer

verbe fulminer