fumant

fumant, e

adj.
Qui dégage de la fumée, de la vapeur : Des cendres fumantes. Un bol de lait fumant bouillant ; froid
Coup fumant,
Fam. action si bien réussie qu'elle plonge tout le monde dans l'admiration formidable, sensationnel
Fumant de colère,
Fam. furieux.

fumant

(fymɑ̃)

fumante

(fymɑ̃t)
adjectif
1. qui émet de la fumée des cendres fumantes
2. qui émet de la vapeur de la soupe fumante
3. action très réussie

fumant

FUMANT, ANTE. adj. Qui fume, qui jette de la fumée ou quelque vapeur. Tison fumant. Cendres fumantes. Une soupe fumante. Les naseaux fumants d'un cheval. Fig., Fumant de courroux, de colère, Transporté de courroux, de colère.

fumant


FUMANT, ANTE, adj. FUMÉE s. f. FUMER, v. n. et act. [2e lon. aux deux premiers, é fer. aux 2 dern. Fuman, mante, mé-e, .] 1°. Fumée, vapeur épaisse, qui sort des chôses brûlées ou extrêmement échaufées par le feu. Fumer, jeter de la fumée. Fumant, qui fume. "S' exhaler en fumée. Le bois verd fait beaucoup de fumée; il fume beaucoup. "Tison fumant. = On dit qu'une cheminée, qu'une chambre, etc. fume, lorsque la fumée au lieu de sortir par le tuyau entre dans la chambre. 2°. Fumée et fumer, se disent aussi des vapeurs, qui s'exhalent des corps humides, lorsqu' ils viènent à être échaufés par quelque caûse que ce soit. Au printemps, il sort des fumées de la terre; on voit les prés, les marécages fumer.
   3°. FUMÉES, au plur. se dit des vapeurs qu'on croit qui s'élèvent des entrâilles au cerveau. "Les fumées du vin, de la mélancolie.
   4°. FUMER, actif, mettre des viandes à la cheminée, et les y tenir longtems pour les sécher et leur doner un certain goût, qui plait au plus grand nombre. "Fumer des langues, du boeuf salé, etc. = C'est aussi prendre du tabac en fumée. "Fumer du tabac, une pipe de tabac. — Et neutralement. "Il n'aime pas à fumer: il a fumé tout le jour.
   5°. FUMER, épandre du fumier sur un champ cultivé. "Fumer un champ, une vigne. "Les inondations des fleuves... périodiques fument les terres qu'elles submergent. St. Pierre.
   REM. I. Fumant, suit toujours le nom qu'il modifie, et rârement ferait-il un bon éfet, s'il étoit placé devant.
   Je le verrai ce Dieu puissant
   Foudroyer leurs têtes fumantes.
       Rouss.
= Il ne se dit pas tout seul des persones. On dit un homme fumant de colère, mais on ne dit pas comme Brebeuf.
   Le Gent-d'Arme, à ces mots tout fier et tout fumant,
   Pousse vers l'énemi son coursier écumant.
— On dit aussi des mains d'un meurtrier qu'elles sont fumantes du sang qu'il a versé; mais on ne dit pas du meurtrier lui-même qu'il est fumant d'un meurtre. * L'audacieux Joab, qui se montre à David, fumant du meurtre d'Absalon. Neuville. — Ce grand Orateur dit mieux en un aûtre endroit. "Une montagne fumante de son sang (de J. C.) sacrilègement répandu.
II. Fumée, entre dans quelques expressions figurées du beau style. — S'en aller en fumée, s'évanouïr. "Ces grandes espérances s'en allèrent en fumée. — Se repaître de fumée; de vaines espérances, ou, de vains honeurs. — "Les chôses du monde ne sont que fumée, sont vaines et frivoles. "Lorsqu'on vient à réfléchir que c'est pour un peu de fumée que les Philosophes sont capables d'en venir entr'eux à des extrémités si cruelles... on est bien tenté de les regarder en pitié. Palissot.
   En style proverbial, on dit qu'il n'y a point de fumée sans feu, que les mauvais bruits ont toujours quelque fondement, (ce qui n'est pas toujours vrai) et qu'il n'y a point de feu sans fumée, qu'on ne peut pas réussir à cacher une violente passion. — Ne fréquentez pas mauvaise compagnie, si vous n'y êtes pas brûler du feu, vous y serez noirci par la fumée, si vous n'y perdez pas vos moeurs, vous y perdrez votre réputation. — On dit d'un homme, qui tire parti d'un crédit qui n'est qu'aparent, qu'il vend de la fumée; que c'est un vendeur de fumée. — Manger son pain à la fumée du rôt, voir prendre aux aûtres des plaisirs, ou faire des profits qu'on ne peut partager.
   III. Fumer, figurément et proverbialement, signifie être de mauvaise humeur. "Pour la moindre chôse, il fume, ou la tête lui fume. "Il fume de couroux, de colère, etc.

Traductions

fumant

Rauchen

fumant

roken

fumant

пушене

fumant

吸煙

fumant

kouření

fumant

Rygning

fumant

흡연

fumant

rökning

fumant

[fymɑ̃, ɑ̃t] adj
[feu, cheminée] → smoking
un coup fumant → a master stroke
voir aussi coup
[liquide] → steaming