funeste

funeste

adj. [ lat. funestus ]
Qui annonce ou entraîne la mort, le malheur : Un funeste présage mauvais, sinistre ; bon, favorable, heureux néfaste, préjudiciable ; propice, salutaire

funeste

(fynɛst)
adjectif
1. qui annonce la mort un présage funeste
2. qui a des conséquences graves une erreur funeste

FUNESTE

(fu-nè-st') adj.
Qui porte malheur et désolation avec soi.
Et c'est toujours prudence, en un péril funeste, D'offrir une moitié pour conserver le reste [CORN., Toison d'or, I, 2]
Ce qu'il y avait de plus funeste, est que.... [BOSSUET, Hist. III, 5]
Passons chez Octavie, et donnons-lui le reste D'un jour autant heureux que je l'ai cru funeste [RAC., Brit. V, 3]
Et par un coup funeste Andromaque m'arrache un cœur qu'elle déteste [ID., Andr. IV, 5]
Mais qui rend à vos yeux cet hymen si funeste ? [ID., Bérén. I, 3]
Vous ne démentez point une race funeste, Oui, vous êtes le sang d'Atrée et de Thyeste [ID., Iph. IV, 4]
Le naufrage et la mort sont moins funestes que les plaisirs qui attaquent la vertu [FÉN., Tél. I]
Sur un rocher désert, l'effroi de la nature, Circé, pâle, interdite et la mort dans les yeux, Pleurait sa funeste aventure [J. B. ROUSS., Cantate, Circé.]
Des impressions funestes qu'il a faites sur les esprits par de spécieuses calomnies [MARMONTEL, Mém. X]
Le coup funeste, le coup qui donne la mort.
Cet homme qui, à l'exemple de sa famille, cultivait les lettres et les armes et dont l'esprit égalait la valeur, reçoit le coup funeste qu'il avait tant cherché [VOLT., Mél. litt. Élog. fun. offic.]
Funeste à. Ce jour m'est bien funeste.
Combien il en paraît [d'hommes] dans l'histoire, à qui leur audace a été funeste ! [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Je voudrais des chrétiens voir l'heureuse contrée, Quitter ce lieu funeste à mon âme égarée [VOLT., Zaïre, V, 3]
Triste et douloureux. Je fis les plus funestes réflexions.
Si les devoirs de la nature nous appellent auprès de nos parents quand ils meurent, nous nous retirons d'auprès d'eux quand ils sont morts, afin de nous épargner ce funeste spectacle [CORN., Exam. d'Œd.]
Et quoique mon courage Se fit de ce complot une funeste image [RAC., Andr. V, 3]
Et qu'est-ce que sa vue a pour vous de funeste ? [ID., Andr. II, 1]
Vous verrai-je toujours, renonçant à la vie, Faire de votre mort les funestes apprêts ? [ID., Phèdre, I, 3]
Quittez, quittez, seigneur, ce funeste langage [ID., Andr. II, 2]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Sa famille estoit funeste et douloureuse pour cause de la mort de son frere [BERCHEURE, f° 44, verso.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. funestus, de même radical que funus, funérailles, et qui signifie proprement souillé par la mort.

funeste

FUNESTE. adj. des deux genres. Qui cause le malheur, la perte ou la destruction, la désolation. Événement funeste. Mort funeste. Voyage funeste. Conseil funeste. Entreprise funeste. Nouvelle funeste. Cela peut avoir des suites funestes. Homme, personnage funeste.

Il signifiait aussi Qui cause la mort. Il a encore cette acception dans la locution Porter, recevoir le coup funeste.

funeste

Funeste, Funestus.

funeste


FUNESTE, adj. FUNESTEMENT, adv. [Funèste, teman: 2e è moy. 3e e muet.] Funeste, sinistre, qui porte avec soi la calamité et la désolation. Funestement, d'une manière funeste. "Accident, voyage, évènement, mort funeste. "Entreprise, nouvelle funeste. = Il régit quelquefois le datif. "Son audace lui a été funeste. = "Cela est arrivé le plus funestement du monde.
   Rem. 1°. Ordinairement funeste marche après le nom qu'il modifie. Dans le discours oratoire ou poétique, il peut élégamment le précéder. "Jusqu'au funeste port. Thomas. "Le venin des funestes vapeurs. Delille.
   2°. Il ne se dit que des chôses: ROUSSEAU l'aplique aux persones.
   La mort expia les crimes
   De vos funestes aïeux.
Il ne faut pas chicaner les Poètes, mais il ne faut pas imiter en prôse des licences que la Poésie autorise, et souvent même nécessite.

Synonymes et Contraires
Traductions

funeste

dire

funeste

[fynɛst] adj (= qui se solde par une mort d'homme ou par la fin de qch) [effets, conséquences] → fateful
un destin funeste → a dreadful fate