fusée

(Mot repris de fusee)

fusée

n.f. [ du lat. fusus, fuseau ]
1. Pièce d'artifice se propulsant par réaction grâce à la combustion de la poudre : Les fusées d'un feu d'artifice. Une fusée de détresse.
2. Véhicule spatial propulsé par un moteur à réaction et pouvant évoluer hors de l'atmosphère : Kourou est la base de lancement des fusées Ariane.

FUSÉE

(fu-zée) s. f.
La masse de fil enroulé sur le fuseau et qui provient de la filasse de la quenouille. Viderune fusée. Sa fusée est bien embrouillée. Dévider une fusée. Fig. Démêler une fusée, pénétrer un mystère, une intrigue, toute espèce d'affaire embrouillée.
Je sais bien que la réponse qu'on fait ordinairement, c'est que Dieu ne nous fait point de bien, qu'il est hors de toute sollicitude, qu'il nous néglige, qu'il tourne les yeux ailleurs, qu'il a bien d'autres fusées à démêler [MALH., le Traité des bienf. de Sénèque, IV, 4]
Je saurai fort bien démêler Malgré vos dents cette fusée [SCARR., Virg. IV]
En vérité, il est bien difficile de comprendre comment cette fusée pourra se démêler [MAINTENON, Lett. au duc de Noailles, 2 sept. 1707]
Cette découverte [du mécontentement de Mme de Maintenon] dégoûta Chamillart, de telle sorte qu'il fut tenté d'en laisser démêler la fusée [du mariage] à son fils [SAINT-SIMON, 191, 47]
Fig. Achever sa fusée, achever de vivre, mourir.
Terme d'architecture. Colonne de fusée, celle qui ressemble à un fuseau par quelque défaut de proportion qui la fait paraître trop ventrue.
Terme de marine. Fusée d'aviron, peloton d'étoupe goudronnée qu'on met au menu bout de l'aviron, pour le retenir dans l'étrier.
Pièce d'artifice formée d'un cylindre de carton ou de papier rempli de poudre à canon, ainsi dite par assimilation de forme avec un fuseau. Jeter, lancer des fusées. Petites fusées, celles qu'on lance à la main. Fusées à baguettes, grandes fusées qui sont attachées à une baguette, et qui s'élèvent d'elles-mêmes en l'air, quand on y a mis le feu. Fig.
Il est assez plaisant d'envoyer, du pied des Alpes à Paris, des fusées volantes qui crèvent sur la tête des sots [VOLT., Lett. Mme du Deffant, 6 août 1760]
Terme d'artillerie. Fusées à bombes, à obus et grenades, fusées communiquant le feu à la poudre que renferment ces projectiles. Fusées d'amorce ou étoupilles, petites fusées communiquant le feu aux pièces de campagne. Fusée à la congrève, voy. CONGRÈVE. Fig. Dans un langage grossier. Lancer des fusées, vomir.
C'étaient des douleurs et des maux de cœur dont je croyais mourir ; j'en fus pourtant quitte pour quelques fusées [LESAGE, Guzm. d'Alf. I, 5]
Terme d'horlogerie. Petit cône cannelé dans les creusures duquel se loge la chaîne d'une montre, quand on la monte ; ainsi dit par comparaison de forme avec un fuseau.
L'art de l'horlogerie était faible, et consistait à mettre une corde à la fusée d'une montre [VOLT., Mœurs, 176]
Dans un tourne-broche, la fusée est la partie du bois où l'on met les cordes. Nom donné à la partie de l'essieu autour de laquelle tourne la roue. Arbre tournant du pressoir.
Terme de marine. Fusée de cabestan, pièce sur laquelle est construit le cabestan.
Terme de vétérinaire. Exostose oblongue, située sur l'un des os métacarpiens ou métatarsiens.
Terme de chirurgie. Trajet plus ou moins long et sinueux que parcourt le pus dans certains cas, avant de se porter au dehors ; ainsi dit par comparaison au trajet de la fusée d'artifice. Par extension.
On retrouve dans l'intérieur d'un arbre de cent ans les coups de marteau qu'on lui aura donnés à vingt-cinq, cinquante et soixante et quinze ans, et tous ces endroits sont remplis de pourriture, et forment souvent des abreuvoirs ou des fusées en bas ou en haut qui gâtent le pied de l'arbre [BUFF., Hist. nat. Introd. Part. exp. Œuv. t. VIII, p. 429, dans POUGENS.]
Terme de chasse. Partie du terrier des renards qui s'étend depuis l'embouchure jusqu'à une des chambres. Vermiller en fusée, se dit du sanglier qui trace une espèce de sillon en vermillant.
10° Terme de blason. Meuble de l'écu en forme de losange.
11° Terme de musique. Trait diatonique très rapide. Ce chanteur brille dans les fusées. Il se dit quelquefois, par analogie, de traits d'esprit.
Dans une société intime, entre égaux, Beethoven était expansif, causeur très gai, s'échappant en traits incisifs, en fusées de bons mots [POMPERY, Beethoven, Revue de Paris, 2e période, t. X, p. 34]
12° Agaric élevé.
13° Poire de fusée, poire d'hiver qui se mange cuite.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Le suppliant refery icelluy Girardin d'un baston nommé fusée [DU CANGE, fusarius]
    Une femme filant fuzée [, Trait. d'alch. 903]
  • XVe s.
    Ung escheveau de layne roge et une fuzée de layne blanche [, Bibl. des ch. 5e série, t. I, p. 356]
    Commencement n'est pas fusée [besogne commencée n'est pas besogne terminée] [, Perceforest, t. V, f° 84]
  • XVIe s.
    Laissez tourner les fusées fatales De la Sicille et de la Palestine [ST-GELAIS, 14]
    Et la fusée ardent sifller menu par l'air [DU BELLAY, VI, 32, recto.]
    Comme il falut porter au grand pont levis son troisiesme petard, la Croix trouva que sa fusée estoit tombée en rompant la barriere [D'AUB., Hist. III, 379]
    Elle est appellée d'aucuns bubon pestiferé, d'autres la bosse, d'autres la peste ou fusée [PARÉ, XXIV, 33]
    Cholere comme asne à qui l'on attache une fusée aux fesses [RAB., Pant. v, 16]
    Estant arrivé d'Espaigne à Milan, il y trouva bien des fusées à desmesler [BRANT., Bourbon]
    Ayez vostre canon de fusées lequel emplirez de la dicte paste [soufre, salpêtre, chaux], et les liez de fil par les deux bouts, et puis mettez y vostre vergette pour conduyre les dictes fusées droict [, Livre de canonerie, dans REINAUD et FAVÉ, Du feu grégeois, p. 140]
    Tout revient à un, que l'homme se donne sa fin, ou qu'il la souffre.... en quelque lieu que le filet se rompe, il y est tout ; c'est le bout de la fusée [MONT., II, 25]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. FUSEAU.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    FUSÉE.
    Terme d'artillerie. Ajoutez :
  • Fusée volante, fusée à baguette, fusée de signal, cylindre de carton rempli de poudre, attaché à une baguette, qui s'élève de lui-même en l'air quand on y a mis le feu.
  • Fusée de guerre, autrefois fusée à la Congrève, fusée composée d'une baguette directrice, d'un cartouche qui contient la poudre et d'un chapiteau incendiaire ou éclairant, ou d'un obus oblong ou d'une bombe ; elles sont désignées par le diamètre du cartouche en centimètres et par la nature de leur service.
  • Fusée d'amorce, artifice employé autrefois pour communiquer le feu à la charge des bouches à feu.
  • Fusée fusante de projectiles creux, tube en bois ou en métal, chargé d'une composition fusante, qu'on fixe sur les projectiles creux, bombes, obus, grenades, pour en déterminer l'éclatement au moment voulu.
  • Fusée percutante, fusée disposée de manière à s'enflammer par le choc du projectile sur le but.
  • 14° Fusée de maïs, la râpe, la partie de la tige des épis qui soutient les graines.
    M. Cuffin-Lefebvre pense avec raison que, dans le Nord, on ne doit pas semer du maïs pour graine, car la fusée aurait bien de la peine à mûrir.... d'un côté, la formation de la fusée et du grain use le sol [, Journ. offic. 17 novemb. 1873, p. 7011, 3e col.]
    16° Fusée d'épée, partie de l'épée qui est engagée dans la poignée et s'y fixe.
    On remarque [dit M. Penguilly L'Haridon] la petitesse de la fusée, caractère général de la plus grande partie des épées de bronze, ce qui indique qu'elles étaient fabriquées pour une race d'hommes dont les mains étaient très petites, comme on le voit chez les Orientaux [, Journ. offic. 24 nov. 1873, p. 7155, 3e col.]

fusée

FUSÉE. n. f. Fil qui est autour du fuseau, quand la filasse est filée. Vider une fusée. Sa fusée est bien embrouillée. Il est vieux dans ce sens.

Il signifie aussi Pièce de feu d'artifice faite avec du carton ou du papier rempli de poudre à canon. Il y en a de deux sortes : les unes très petites, qui se jettent à la main; les autres très grandes, qui sont attachées à une baguette, et qui s'élèvent d'elles-mêmes en l'air dès qu'on y a mis le feu. Jeter des fusées. Fusées volantes. Fusée éclairante. La baguette d'une fusée. Fig., Il a des fusées d'esprit, de belle humeur. Ses colères ne durent pas, ce sont des fusées. Fusées de bons mots. Fusées de rires.

Fusée d'obus, Partie supérieure d'un obus où se trouve enfermée l'amorce destinée à le faire éclater.

En termes d'Armurerie, il désigne la Partie de la poignée d'une épée, d'une dague, etc., par laquelle on les tient; en termes d'Horlogerie, le Petit cône, cannelé en spirale, autour duquel s'enroule la chaîne d'une montre, quand on la remonte; en termes de Blason, le Meuble de l'écu en forme de losange.

Synonymes et Contraires

fusée

nom féminin fusée
Littéraire. Manifestation rapide de.
Traductions

fusée

Raketerocketraket, vuurpijl, (ontstekings)buis, fusee [auto]זיקוק (ז), טיל (ז), מרעום (ז), רקטה (נ), רָקֵטָהcoetraketaksobrako, raketocohetefoguete, raquete, rojãoraketπύραυλοςrazzo, spolettaصَارُوخraketarakettiraketaロケット로켓rakettrakietaракетаจรวดrokettên lửa火箭ракета火箭 (fyze)
nom féminin
1. véhicule qui va dans l'espace le lancement de la fusée
2. projectile qui explose en l'air Les fusées explosent dans le ciel.

fusée

[fyze] nf (spatiale, militaire)rocket
fusée éclairante → flare