futaine

FUTAINE

(fu-tâ-n') s. f.
Étoffe de fil et de coton. Une camisole de futaine.
Futaines à poil : chaîne, chanvre ou lin ; trame, coton [, Tableau annexé aux lettres pat. 30 sept. 1780]
Courir la futaine, se disait pour mener une vie oisive, vagabonde, passer le temps en promenades inutiles.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    S'ot vestu un rouge fustaingne, Mès que par leus [endroits] ert detrouez [, Ren. 7620]
  • XVe s.
    Et si dira [la femme] encor : je vueil Une fustaine, monseigneur, Et me faut un mantel greigneur Que je n'ay, à droit fons de cuve [E. DESCH., Miroir du mariage.]
  • XVIe s.
    Fustaine ou bombasin et toutes autres choses faites de coton [ROB. EST., Dict.]

ÉTYMOLOGIE

  • Picard, fustane, futane ; prov. fustani ; espagn. fustan ; portug. fustão ; ital. fustagno ; de Fouchtân, nom d'un faubourg du Caire d'où on apportait cette étoffe.

futaine

FUTAINE. n. f. Étoffe de fil et de coton. Brassière de futaine. Camisole de futaine.

futaine

Futaine, f. penac. Bombasin, et toute autre estoffe faite de cotton, Xylinum.

futaine


FUTAINE, s. f. [Futène: 2eè moy. 3e e muet.] Sorte d'étofe de coton.